Thierry Neuville était heureux et soulagé, cet après-midi su rue port de Monaco, au terme des plus longs et difficiles dix jours de sa carrière. Pas de victoire cette année, mais un quatrième podium monégasque inespéré avec un tout nouveau copilote qu'il espère bien garder pour la suite de la saison. Mission accomplie donc visiblement pour Martijn Wydaeghe.

Alors Thierry, heureux avec ce podium?

"Disons que l'on a réussi à optimaliser au maximum une situation difficile dans laquelle je me suis retrouvée.C'était la meilleure solution au problème face auquel je me suis retrouvé. On a une dix jours de travail intense. A la fin, cela commençait à être long. Mais au final, on sort avec une belle récompense pour lui comme pour moi. On s'est tous les deux adaptés à la situation."

Comment votre nouvelle collaboration s'est-elle passée?

"Très bien. Martijn a dû apprendre beaucoup de choses, mais il a progressé très vite. La confiance s'est installée au fil des spéciales et des jours. D'ailleurs sur l'ensemble des deux dernières étapes on n'a perdu que douze secondes (et encore dont 5 secondes de pénalité pour avoir court-circuité une chicane). Il y a encore de la marge, mais on y travaille. On sait dans quels domaines il doit encore travailler: le rythme, l'intonation, l'organisation. Je vais l'aider là-dessus dans les prochaines semaines. Puis on aura deux jours de tests avant la prochaine manche à l'Artic."

Quels sont ses principales qualités?

"Je dirais qu'il est hyper calme, jamais dépassé par les événements et super motivé."

Le test est donc réussi? Vous allez poursuivre avec lui?

"Je suis en effet convaincu qu'on fera encore pas mal de rallyes ensemble cette année. Et pour la suite de ma carrière. Du moins, c'est le but."

Un petit mot sur le rallye en général et la performance de Hyundai par rapport à Toyota?

"Les Yaris étaient clairement plus rapides. On a tout essayé, mais hormis dans une spéciale où j'ai vraiment bien roulé, elles pointaient toujours devant. Cela a été un week-end dur pour Hyundai. Nous n'avons jamais été vraiment dans le coup. On n'est donc pas très content et il va falloir essayer de comprendre pourquoi lors du débriefing avec l'équipe."