Reprise du WRC en Finlande début août? Rien n'est moins sûr...

Si contrairement à d'autres championnats il a déjà eu la chance de démarrer avec les victoires successives de Thierry Neuville à Monte-Carlo, Elfyn Evans en Suède et Sébastien Ogier au Mexique, on ignore encore totalement quand le WRC pourra reprendre.

Normalement, après les annulations ou reports successifs du Chili, l'Argentine, la Sardaigne et le Portugal, la prochaine joute devrait se disputer au Kenya du 16 au 19 juillet. Un retour en Afrique toutefois peu probable vu les circonstances. "Le Safari ne fera sûrement plus partie du championnat cette année," a déclaré Thierry Neuville dans une interview video publiée sur le site français Autonews.fr. "D'abord car la situation là-bas n'est pas top avec le virus, ensuite car les équipes ne veulent pas prendre le risque d'y envoyer leur personnel."

Une information que n'a toutefois pas encore confirmée la FIA ni son responsable rallye Yves Matton.

Cela nous amènerait au Rallye de Finlande début août. Mais là encore, prudence... "On attend la décision du gouvernement finlandais," précise le pilote Hyundai dans ce même entretien où il prévoit encore que "Les deux autres revenants au calendrier, la Nouvelle-Zélande et le Japon, deux épreuves en dehors d'Europe, n'auront certainement pas lieu non plus."

Cela nous laisserait encore de planifié la Turquie fin septembre, l'Allemagne mi-octobre et le Rallye du Pays de Galles fin octobre début novembre, soit un total pour 2020 de six ou sept rallyes. Suffisant pour un Mondial? "La FIA va bientôt nous apporter des précisions."

La recherche de solutions est toujours en cours.

La remise des prix de la FIA a été repoussée d'une semaine afin éventuellement d'autoriser l'une ou l'autre manche de se recaser en novembre ou début décembre. On pense éventuellement à l'Argentine ou à l'Italie avec une épreuve plus nécessairement en Sardaigne. Pourrait-on aussi, vu les circonstances, voir le retour d'une joute en Corse ou en Espagne, encore au calendrier 2019? Cela semble peu probable. Un autre candidat européen peut-il se manifester pour "dépanner"? Une épreuve européenne pourrait-elle être exceptionnellement promue à l'échelon mondial? Là aussi il y a peu de chance. Même si dans la situation de crise que l'on traverse, rien n'est impossible et l'on ne doit écarter aucune possibilité. En tout cas, même si l'on trouve le dernier discours du président Jean Todt très pessimiste en général, il y a la volonté, quoi que certains en disent ou en pensent, d'encore rouler en 2020.

" On doit trouver des solutions pour 2020, mais aussi déjà 2021 qui risque d'être financièrement fortement impacté par ce qui se passe aujourd'hui," a déjà répété Andrea Adamo, le patron de Hyundai Motorsport, l'équipe de Thierry Neuville.