Thierry Neuville, pourquoi cette séparation avec Nicolas Gilsoul?

"Car nous n'avons pas trouvé d'accord pour notre campagne WRC 2021. On était à quelques jours du début de la saison, on n'avait toujours pas de contrat et il fallait prendre une décision. Il a fallu trancher et j'ai activé le plan B."

Mais pourquoi en arriver-là, le timing n'est vraiment pas bon...

"Ce n'est pas moi qui l'ai vraiment choisi. Si mon intention était vraiment de me séparer de Nicolas, je n'aurais pas attendu la dernière minute. Cela aurait été vraiment stupide de ma part."

Sur quoi n'êtes vous pas tombé d'accord? L'argent puisqu'on sait que c'est vous qui devez rémunérer votre copilote?

"Il n'y a pas que cela, non."

Allez vous gagner autant d'argent que l'an dernier avec la crise liée au Covid?

"Je ne pense pas que je doive parler de cela, mais j'ai un contrat en cours et il sera respecté."

Lewis Hamilton doit aussi revoir ses prétentions à la baisse...

"Oui mais il négocie un nouveau contrat et en plus George Russell est allé aussi vite que lui quand il est monté dans la voiture..."

Doit-on parler d'une séparation à l'amiable?

"On ne s'est pas engueulé en tout cas. On n'est juste pas tombés d'accord. Je suis le plus surpris des deux. Je ne m'attendais pas à me retrouver dans cette situation. On a déjà connu quelques périodes difficiles, mais on n'était jamais arrivé au point de rupture."

Vous êtes quelqu'un de très froid en apparence, quel est votre sentiment aujourd'hui?

"C'est sûr que je montre difficilement mes émotions. Une séparation vous touche, surtout après dix ans. Nico n'était pas vraiment un ami mais plutôt une bonne relation de travail. On a eu quelques bonnes parties de rigolade ensemble."

Parlez-nous un peu de votre nouvel équipier, Martijn Wijdaeghe?

"C'est un choix logique en accord avec Hyundai. Il connaît déjà la maison. Il est jeune, motivé et disponible. Il a dû tout arranger en 24h. On va essayer de se caler ce week-end. C'est un sacré défi pour lui mais pour moi aussi."

Vous vous compliquez la vie avant le Monte-Carlo, non?

"Il est clair que je ne vais pas être gagnant de démarrer à Monte-Carlo avec un nouveau copilote."

Vous l'avez engagé pour la saison complète?

"On a dit qu'on commençait la saison ensemble. On verra par la suite. Mais j'espère que cela va fonctionner."

Pensez-vous que cela diminue vos chances au championnat?

"Une saison est longue. Ce sera plus dur au début c'est clair."

Un retour de Nicolas est-il envisageable ou c'est irrévocable?

"Je crois que Nicolas n'a pas l'envie de revenir..."