Même s'il s'est lui-même compliqué la tâche en décidant de changer d'équipier quelques jours avant le départ du Rallye Monte-Carlo et même si la Hyundai nous a paru un ton en dessous des Toyota sur les spéciales de Monte-Carlo, Thierry Neuville semble encore bien décidé à décrocher son premier titre mondial cette année. C'est ce qu'il a récemment confié lors d'un entretien accordé à WRC.com, le site officiel du WRC.

Après cinq titres de vice-champion, le Belge compte bien cette saison saisir sans doute sa dernière chance de battre Sébastien Ogier.  

« Je le chasse depuis quelques années », a déclaré le pilote Hyundai Motorsport. «Je veux toujours remporter le titre pendant que Sébastien est encore actif. Cela aurait plus de sens et de valeur à mes yeux d'être sacré face au meilleur de notre époque. Cela ne signifie pas que les autres ne sont pas bons, mais Seb reste la référence. On veut tous le battre. Je pense avoir l'équipe et la voiture pour y arriver. A nous de jouer."

Même si Martijn Wydaeghe a fait du bon boulot en France, il reste du pain sur la planche pour se mettre à niveau. "J'étais content de moi sur cette épreuve disputée au pied levé," a déclaré l'équipier néerlandophone dans une interview accordée à Speed Magazine. "Mais je sais que pour Thierry ma prestation ne vaut pas plus qu'un 7/10. J'ai commis des erreurs ce qui était normal. J'ai encore des choses à apprendre, des automatismes à trouver. Je suis par exemple habitué à annoncer les notes un peu plus en avance. Thierry les veut plus tard."

Un petit rallye de 84 km de spéciales samedi prochain en Estonie (Ott Tanak y participera aussi) ne sera pas de trop pour permettre aux deux Belges de mieux se caler. Il devrait aussi permettre aux Coréens d'être plus dans le coup en Laponie, deux semaines plus tard, face aux Yaris qui auraient pu truster le podium monégasque sans une petite sortie puis surtout une crevaison de Kalle Rovanpera.

Aujourd'hui, Thierry Neuville, troisième du championnat, compte treize points de retard sur Seb Ogier. Le Saint-Vithois a moins bien débuté l'année qu'il y a douze mois. Mais il aura normalement plus de rallyes pour se rattraper. Et puis surtout, il aura l'avantage, pour la première fois, de courir à domicile, mi-août du côté de Ypres, une épreuve déjà remportée à deux reprises.