ES5: Troisième scratch pour le pilote Toyota, notre compatriote perd encore du temps

La tendance ne s'est pas inversée lors de la cinquième spéciale du Rallye du Chili remportée à nouveau par Ott Tanak. Le pilote Toyota a conforté son leadership avec une avance portée à 23.1 sur Sébastien Ogier alors qu'il ne restait plus qu'une courte étape show de 2,2 km lors de cette première étape.
Malgré une petite faute, Jari-Matti Latvala conservait la troisième place provisoire 2.4 devant un Thierry Neuville râlant encore: "J'ai poussé comme un fou mais il y avait trop de balayage lors de ce deuxième passage," regrettait le pilote Hyundai crédité du 6e chrono. Et pestant toujours sur la direction de course: "Mon temps forfaitaire du premier passage dans El Puma n'a pas encore été confirmé. C'est indigne d'un Mondial. Certaines personnes ne font pas bien leur boulot."
On ne voit toutefois pas sur base de quoi son temps forfaitaire serait modifié.
Derrière, grâce à un nouveau 2e chrono, Seb Loeb est remonté au 6e rang à un peu plus de quatre secondes à peine d'un Kris Meeke avouant que le problème ce vendredi se trouvait "dans sa tête." Tout comme Andreas Mikkelsen, en manque de confiance dans ses notes et complètement largué au même titre qu'Esapekka Lappi d'ailleurs.
Le classement à l'issue de la 5e spéciale: 1. Tanak (Toyota); 2. Ogier (Citroën) à 23.1; 3. Latvala (Toyota) à 29.4; 4. NEUVILLE (Hyundai) à 31.8; 5. Meeke (Toyota) à 47.4; 6. Loeb (Hyundai) à 51.6; 7. Evans (Ford) à 1.01.3


ES4: Nouveau scratch pour Tanak, Neuville seulement septième

Le deuxième passage dans la longue spéciale d'El Puma n'a pas été facile pour Thierry Neuville qui n'a signé que le 7e chrono à 17.3 du scratch à nouveau signé par Ott Tanak: "Ne pas avoir disputé le premier passage au rythme de course ne m'a pas aidé," regrettait notre compatriote. "Je n'étais pas dans un bon rythme."
Au contraire de l'Estonien qui a repoussé son plus proche poursuivant, l'étonnant Seb Loeb, à 9.8. 
"Ma Toyota va mieux que ce matin et c'est toujours plus facile lors du 2e passage quand on découvre une spéciale," expliquait le leader.
Troisième à 10.7, Jari-Matti Latvala remonte au 3e rang absolu  6 dixièmes seulement devant la Hyundai du Belge. Cinquième, sixième et septième au général, Kris Meeke, Elfyn Evans et Seb Loeb sont séparés par  un peu plus de sept secondes.

L'ES2 a été neutralisée uniquement pour notre compatriote écopant d'un temps forfaitaire... qu'il conteste!

Malgré sa position d'ouvreur sur la route et le balayage en découlant, Thierry Neuville a réussi à signer le meilleur chrono dans l'ES3. Une performance qu'il doit toutefois en partie à ce qui lui est arrivé dans l'ES2 d'El Puma. Explications:

"Après six kilomètres, nous avons reçu le signal que la spéciale était neutralisée au drapeau rouge," indiquait Thierry. "On a donc bouclé les 24 km suivants à vitesse modérée avant d'écoper d'un 3e temps forfaitaire que nous contestons."

Car derrière, après avoir été arrêté un quart d'heure sur la ligne le temps de dégager des spectateurs mal placés, Seb Ogier, Ott Tanak et tous les autres ont parcouru normalement cette spéciale, l'Estonien signant le scratch 3.2 devant le Français et Neuville recevant donc un chrono fictif à 6.6 du scratch.

Et dans la suivante, grâce à des gommes ayant 24 km de moins que tous ses rivaux, notre compatriote s'imposait logiquement. "Cette spéciale était vraiment très difficile," racontait le pilote Hyundai, 7 dixièmes plus rapide qu'Ott Tanak. "C'est normal, Thierry avait des pneus nettement plus frais que nous," s'exclamait le pilote Toyota, nouveau leader de l'épreuve 6.1 devant la Citroën de Sébastien Ogier et 6.6 devant Thierry Neuville. Jari-Matti Latvala avait déjà reculé au 4e rang à 12.9, tandis que tous les autres, Elfyn Evans, Kris Meeke, Andreas Mikkelsen ou Sébastien Loeb ne pouvaient tout simplement pas suivre le rythme imprimé par les trois candidats au titre... et à la victoire sur ce nouveau rallye. "C'est réellement un rallye très difficile, avec peu de grip et aussi peu de visibilité en raison de la lumière aveuglante," confiait le sextuple champion du monde.

Les pilotes vont maintenant retourner à l'assistance, la quatrième spéciale n'étant programmée qu'à 21h39.