Comme on pouvait s'y attendre, la deuxième boucle a été plus compliquée pour nos compatriotes. Après avoir bénéficié de l'avantage d'ouvrir la route suite à l'abandon de Kalle Rovanpera (le leader du Mondial ne pourra pas repartir demain vu les dégâts sur sa Yaris), faire la trace constituait cette fois un petit handicap. Après avoir signé trois meilleurs temps sur quatre le matin, ils ont dû laisser Sébastien Ogier s'adjuger trois scratches dans l'après-midi pour un à Ott Tanak. t après un tête-à-queue dans l'ES5, Thierry et Martijn se sont payés une belle frayeur en glissant sur un talus à quelques km de la fin de cette première étape croate.

"Oui, c'était un moment chaud," souriait Thierry perdant seulement 1.4 dans l'aventure sur son désormais premier rival Sébastien Ogier arrachant le deuxième rang (à 7.7) pour trois dixièmes devant son équipier Elfyn Evans.

"Cela promet une belle bataille à trois ce week-end," commentait le septuple champion français. "J'étais nettement plus satisfait du comportement de ma Toyota cet après-midi."

Derrière ces trois-là, Ott Tanak, pas en confiance, est décroché à 31.9. Pour son retour sur asphalte en WRC, Craig Breen est encore plus loin. A 54.9, 20 secondes à peine devant le débutant sur une Ford d'usine WRC Adrien Fourmaux. Bien navigué par le Hutois Renaud Jamoul, l'espoir français a signé deux chronos dans le Top 5.

Côté Belges, on signalera malheureusement l'abandon sur sortie dans l'ES7 de la paire Cédric De Cecco et Jérôme Humblet. L'équipage est heureusement indemne. On ne peut pas en dire autant de leur Skoda. Gros soucis aussi pour Sébastien Bédoret victime dans la même spéciale d'une crevaison et perdant huit minutes en raison d'un cric cassé...

ES7: Ogier trois dixièmes devant Neuville

Nouveau meilleur temps à mettre à l'actif de Sébastien Ogier mais pour trois dixièmes seulement face à Thierry Neuville qui augmente son avance sur Elfyn Evans désormais repoussé à 7.7. Le septuple champion réduit son retard pour sa part à 9.1

"Pas facile de rouler sur des routes aussi sales et glissantes," lance Sébastien Ogier. Confirmation du côté de Thierry Neuville: "Je manque encore un peu de confiance avec ses nouveaux pneus Pirelli sur l'asphalte. Parfois on perd l'adhérence..."

Ott Tanak est désormais décroché, quatrième à plus d'une demie minute: "Je ne me sens pas totalement à l'aise avec l'auto en ce moment," avoue l'Estonien.

Grosse frayeur en fin de spéciale pour Adrien Fourmaux qui se rattrape néanmoins très bien et conserve la sixième place absolue.

ES6: Les Toyota signent le doublé et se rapprochent de Neuville

Le second passage dans la plus longue spéciale du jour (23 km) a souri aux pilotes Toyota qui y signent leur premier doublé sur ce Rallye de Croatie. Meilleur temps pour Sébastien Ogier qui reprend d'un coup trois secondes et demies au leader Thierry Neuville. Elfyn Evans réduit lui son retard de 3.2 pour revenir à 5.2 de la Hyundai du Belge au classement général. Seb Ogier troisième pointe désormais à 9.4. Les Yaris mettent la pression mais Thierry ne panique pas.

"J'ai dû réduire quelque peu le rythme par rapport à ce matin car la route est fort sale et je dois refaire une trace après le passage des deux roues motrices," explique notre compatriote. "J'aurais pu prendre un peu plus de risques, mais il est encore trop tôt."

Deux spéciales sont encore à disputer en cette fin d'après-midi avant le retour à Zagreb.

ES5: Une petite faute de Neuville offre à Tanak son premier scratch

Le début de la deuxième boucle a vu Thierry Neuville commettre sa première petite faute, un demi tête-à-queue avec marche arrière dans une épingle gauche remplie de terre et de graviers. Il y a perdu deux à trois secondes seulement et le meilleur temps sans doute. "Ce n'est pas évident car maintenant je dois faire les lignes dans les portions les plus délicates," confiait le pilot Hyundai néanmoins deuxième de cette spéciale à une seconde seulement de son équipier Ott Tanak pour qui tout va mieux: "J'ai changé beaucoup de choses au niveau de mes réglages pour me sentir plus confortable dans l'auto," expliquait l'Estonien après avoir signé son premier scratch du rallye.

Derrière les deux Hyundai, on retrouve les Toyota d'Ogier (3e à 1.6) et d'Evans (4e à 2.1) puis la Ford d'Adrien Fourmaux qui se rapproche des ténors. "Mon set-up est meilleur que ce matin," se réjouit le Français sixième au classement général où Thierry Neuville a désormais porté son avance à 8.4 sur le Gallois Evans et 12.9 sur Seb Ogier.

ES4: Troisième scratch pour Neuville leader 7.3 devant Evans

Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe ont achevé une matinée quasi parfaite en signant leur troisième scratch en quatre spéciales, une demie seconde devant Elfyn Evans et une seconde plus vite que Sébastien Ogier sur la deuxième Toyota. La victoire devrait à priori se jouer entre ces trois-là.

"La première boucle a été décente," a déclaré le pilote Hyundai. "J'ai tout de même été surpris quelques fois par des changements d'adhérence, mais je pense que c'est pareil pour tout le monde."

Confirmation du côté de ses deux principaux poursuivants: "C'est effectivement très glissant. J'ai commis un petite erreur dans celle-ci," expliquait Sébastien Ogier 3 à 12.3, cinq secondes derrière son équipier Elfyn Evans accusant un retard de 7.3 sur le leader belge. "Je ne suis pas super heureux de mes réglages. On va changer cela pour cet après-midi."

Ott Tanak signe le quatrième chrono mais pointe déjà à 25.3 de la tête: "Je ne parviens pas à faire fonctionner mes pneus avec ce grip très étrange et changeant," regrette l'Estonien, le seul à s'être élancé avec cinq pneus durs. Sans doute pas le bon choix.

Bon sixième chrono de Pierre-Louis Loubet, à quatre secondes de Neuville. Adrien Fourmaux reste cependant 6ème au général sur la première des Ford après s'être payé une belle chaleur en abordant un jump de travers. Frayeur aussi pour le Japonais Katsuta qui a tiré tout droit et perdu une petite dizaine de secondes après avoir été surpris sur un freinage.

La première spéciale de la deuxième boucle débutera à 15h01.

ES3: Les deux Toyota 9 dixièmes devant Neuville

Pour la première fois de la matinée, Thierry Neuville ne signe pas le meilleur temps. Le scratch est partagé par les deux pilotes Toyota, Sébastien Ogier égalé par Elfy Evans grappillant neuf petits dixièmes au Belge.

"La voiture est OK, notre choix de pneus n'était pas trop mauvais et nous essayons d'optimaliser notre statégie," a confié à l'arrivée notre compatriote conservant 6.8 d'avance sur la plus rapide des Yaris avant la dernière spéciale de la boucle.

Derrière, ses équipiers ont du mal à suivre le rythme. Ott Tanak aurait-il un souci ou effectué un mauvais choix de réglages? L'Estonien n'est pas très bavard aux arrivés: "C'est notre rythme pour l'instant..."

On verra s'il peut accélérer la cadence cet après-midi lors du second passage.

Adrien Fourmaux et Renaud Jamoul se maintiennent à la sixième place en se montrant prudents dans les endroits glissants.

A noter les bons débuts en WRC3 de nos compatriotes Sébastien Bédoret et Cédric De Cecco, respectivement 21ème et 24ème au général après les deux premières spéciales.

ES2: Neuville encore le plus rapide, Tanak perd du temps

Sur sa lancée et bénéficiant d'une route plus propre sur la plus longue spéciale de la journée (23 km), Thierry Neuville signe son deuxième scratch sur ce rallye, 4.9 devant la Toyota d'Elfyn Evans et 5.7 devant Sébastien Ogier. Ses équipiers chez Hyundai perdent pas mal de temps: 15.7 pour Ott Tanak et 19.8 pour Craig Breen devançant à peine Adrien Fourmaux bon sixième, sa place désormais au général pour le jeune pilote Ford.

Le leader du Mondial WRC2 Andreas Mikkelsen est arrêté en spéciale. C'en est visiblement terminé pour aujourd'hui pour le pilote Skoda. Le Russe Nikolay Gryazin (VW Polo) est en tête en WRC2.

Au classement général, Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe possèdent 7.7 d'avance sur Elfyn Evans et 12.2 sur Sébastien Ogier. Quatrième Ott Tanak accuse déjà un retard de 17.8.

ES1: Neuville premier leader, Rovanpera out

C'est devant pas mal de spectateurs que s'est disputée ce matin la première spéciale d'un Rallye de Croatie annoncé à huis clos. Un premier tronçon assez court de 6 km avec des choix de pneus fort différents pour les uns et les autres et d'emblée un premier coup de théâtre. Premier à s'élancer, le leader du Mondial Kalle Rovanpera est sorti de la route à un gros km de l'arrivée. Sa Yaris a viré un peu large dans un droite rapide et a fini sa course une dizaine de mètres en contrebas au milieu des arbres. La voiture est fort abîmée mais l'équipage est heureusement indemne.

Arrivé juste derrière, Thierry Neuville a été un peu distrait et dit avoir perdu le rythme ensuite. Le Belge signe néanmoins le premier meilleur temps de cette nouvelle épreuve. Et sera le premier sur la route pour le reste de la journée. Un net avantage pour le pilote Hyundai car la trajectoire se pollue très rapidement ici avec la boue et les graviers ressortant des cordes un peu comme sur un rallye belge.

Notre compatriote possède après la première spéciale une avance de 2.1 sur son équipier Ott Tanak qui a pris le pari de partir avec seulement cinq pneus durs donc un seul de réserve. Un risque qui l'avait contraint à l'abandon après deux crevaisons à Monte-Carlo.

Elfyn Evans sur la première des Toyota point au 3e rang à 2.8 devant Craig Breen quatrième à 6.4 pour son premier rallye WRC sur goudron depuis 2018. Sébastien Ogier était bien parti mais a été victime d'une crevaison à l'arrière gauche sur le dernier kilomètre ce qui lui coûte 6.5 secondes.

Pour ses débuts sur une WRC, Adrien Fourmaux assisté du Belge Renaud Jamoul a fait un choix de pneus audacieux en optant pour les durs. Pas la meilleure option pour cette première spéciale où il signe le 8e chrono 8 dixièmes derrière Pierre-Louis Loubet mais déjà devant son équipier chez Ford Gus Greensmith.