Incroyable suspense lors de cette dernière manche du Mondial en Croatie. Deuxième au départ de l'ultime Power Stage avec 3.9 de retard sur son équipier, Sébastien Ogier a attaqué comme un bon diable, pris tous les risques pour empocher les cinq points bonus et la victoire, sa deuxième cette saison après le Monte-Carlo.

Bien parti pour rester en tête, Elfyn Evans possédait encore une seconde d'avance quand il est sorti trop large dans le dernier virage, est parti dans la boue et a perdu au final pour six dixièmes de secondes, soit le troisième plus petit écart de l'histoire du WRC.

"Ce fut un rallye très tendu et compliqué pour nous avec deux crevaisons et puis ce qu'il nous est arrivé ce matin avec cet accident sur le routier," a déclaré le Gapençais exultant après son succès. Reste maintenant à voir s'il n'y aura pas de mauvaise surprise dans l'après-midi, des images le montrant forcer quelque peu un barrage de police pour ne pas prendre de pénalité sur le routier ayant fait le tour de la planète. Pas le meilleur exemple à montrer pour un champion du monde et pour la FIA et son président Jean Todt mettant sans cesse en avant la sécurité routière.

En attendant, Elfyn Evans était forcément très déçu: "C'est dommage de perdre ainsi la victoire à moins d'un km de l'arrivée. Bravo à Seb, " déclarait sportivement le Gallois.

Troisième pour la troisième fois de la saison, Thierry Neuville a tout donné et n'avait pas de regrets à nourrir. S'il a certes perdu un point bonus au profit de son équipier Craig Breen en tirant tout droit dans une échappatoire à quelques km de l'arrivée, il n'aurait de toute manière pas battu les Toyota supérieures sur ce terrain à sa Hyundai.

Les Coréens ont fait une très mauvaise opération au championnat après ce nouveau doublé Toyota.

Ott Tanak termine quatrième à 1.15.1, quelque peu désabusé. Brillante cinquième place d'Adrien Fourmaux et Renaud Jamoul pour leurs débuts en commun sur la Ford Fiesta WRC.

Prochaine manche au Portugal dans quatre semaines.

ES19: Neuville donne tout pour revenir à 4.1 d'Ogier (2ème) avant la dernière spéciale

Thierry Neuville avoue avoir "tout donné" dans l'avant-dernière spéciale du Rallye de Croatie. "Je ne peux pas aller plus vite. Nous nous sommes battus pour la victoire jusque dans la powerstage où j'ai commis une petite erreur et j'ai perdu 2 à 3 secondes. Même sans cette erreur, cela aurait difficile de gagner le rallye. Le tempo était très élevé et nous avons tout donné. J'ai un bon sentiment après ce rallye où notre voiture a bien tenu la route sur un parcours asphalté difficile. Nous en avons bien profité. Martijn (Wydaeghe) a réalisé un excellent travail et ce n'était pas un week-end facile pour les co-pilotes." avoue le pilote Hyundai signant le scratch quatre dixièmes seulement devant Elfyn Evans et une seconde et demie devant Sébastien Ogier.

Au classement général avant la dernière spéciale bonus, le Gallois de chez Toyota porte son avance à 3.9 sur son équipier français et à huit secondes sur Thierry Neuville. A la régulière, le Belge ne gagnera pas. Mais en rallye, tout reste toujours possible. Et lors du passage précédent dans ce qui sera la "Power Stage" Thierry avait repris 3.5 à Ogier. Les trois ténors vont donc se battre jusqu'au bout pour le podium et les cinq points bonus. S'il s'impose Evans prendra la tête du Mondial.

ES17-18: Victime d'un accident de la route, Ogier perd la tête au profit d'Evans

La dernière journée du Rallye de Croatie a débuté par un gros coup de théâtre. Alors qu'il chauffait ses freins en vue de la première spéciale (S17), Sébastien Ogier s'est fait violemment percuté du côté droit par un automobiliste surpris ou distrait.

La portière ne se fermant plus convenablement a obligé son équipier Julien Ingrassia à porter des lunettes de crossman pour lire les notes. L'aérodynamique de la Yaris semble aussi affecté.

Du coup, Elfyn Evans en a profité pour signer les deux premiers scratches de la journée et prendre la tête de la course à deux spéciales de l'arrivée avec 2.8 d'avance sur son équipier français. Thierry Neuville ne peut pas vraiment suivre le rythme de la Toyota du Gallois. Le pilote Hyundai pointe à 8.4 mais peut sans doute encore viser le premier accessit vu le temps perdu (7 secondes) par Ogier dans l'ES18 qui servira de Power Stage à 13h18.

Derrière, Ott Tanak préserve ses pneus pour la spéciale bonus, tandis qu'Adrien Fourmaux (Ford) a perdu une minute (mais pas sa 5e place) suite à un tout droit dans l'ES18.