Si Ott Tanak, reparti en Rally 2, a été le meilleur performer de la journée avec six meilleurs temps sur neuf contre un à Kalle Rovanpera, un pour Thierry Neuville et le dernier dans la show de Tartu pour Sébastien Ogier, c'est bien le jeune Kalle Rovanpera qui est l'homme du jour puisqu'il a réussi à faire passer son avantage sur la Hyundai de Craig Breen de 8.5 à 50.7. Une journée parfaite donc pour le jeune Finlandais qui a frappé un très grand coup de grand matin en reléguant tout le monde à plus dix secondes dans la longue nouvelle spéciale de 23 km: "Je l'avais particulièrement bien préparée car je savais qu'elle était nouvelle pour tout le monde, difficile et longue. Il était donc plus facile d'y creuser des écarts," indiquait le fils de l'ancien pilote officiel Peugeot Harri Rovanpera. Pour le reste, il a maintenu un très bon rythme lui permettant d'envisager la dernière étape dans un fauteuil avec plus de 50 secondes d'avance pour encore six spéciales et 52 km au total à boucler. Sauf incident, il deviendra dimanche après-midi à 20 ans 9 moins et 17 jours, le plus jeune vainqueur d'une manche du championnat du monde, battant un record de précocité détenu depuis plus de treize ans par son boss chez Toyota Jari-Matti Latvala qui avait remporté le Rallye de Suède 2008 à 22 ans et 313 jours.

Deuxième Craig Breen a très vite dû se résoudre à assurer le premier accessit synonyme de gros points pour Hyundai. "Ce qu'il me manque pour suivre le rythme de Kalle? Un programme complet," lançait l'Irlandais touchant une grosse pierre dans la dernière spéciale show. Heureusement que le parc d'assistance était juste derrière...

Il pourrait toutefois encore perdre aujourd'hui sa deuxième place (comme en 2020) au profit de son équipier Thierry Neuville revenu à trente secondes de lui. Peut-être pas tout à fait à la régulière, mais au final sans doute sur ordre du boss Andrea Adamo. Deuxième ou troisième, cela ne changerait pas grand chose pour lui. Et pour notre compatriote, seul pilote Hyundai encore réellement en lice pour le titre pilotes, cela ferait trois points de plus. Pour bénéficier de cette éventuelle consigne, le Belge devra toutefois garder Sébastien Ogier à bonne distance. Ce samedi soir, l'écart était de 17.9 à l'avantage du pilote Hyundai plutôt satisfait de sa journée: "La deuxième boucle s'est mieux passée avec un meilleur et deux deuxièmes temps. On va continuer à pousser dimanche pour ramener des gros points." Et signer un cinquième podium en sept courses.

Sébastien Ogier lui devait se contenter du quatrième rang provisoire, 23.4 devant son équipier Elfyn Evans. "Pour l'instant, je me bats au championnat face à Elfyn, pas à Thierry. Donc l'important pour moi est de rester devant mon équipier," commentait le Français terminant la journée par un scratch. 

ES13 à 16: Quatre scratches pour Tanak, Neuville prend ses distances par rapport à Ogier

Reparti ce matin en Rally2, Ott Tanak a montré qu'il aurait sans douté été très dur à battre sans sa triple crevaison de vendredi. L'Estonien a signé six meilleurs sur six depuis qu'il a pointé en retard pour s'élancer entre les Toyota et les Hyundai de ses équipiers. Derrière Kalle Rovanpera a commencé à assurer son premier succès mondial. Le Finlandais (Toyota) possède 45.2 d'avance sur un Craig Breen désormais résigné et assurant les gros points pour Hyundai qui pourrait lui demander de laisser passer Thierry Neuville en vue de l'arrivée si ce dernier a suffisamment d'avance sur Sébastien Ogier (actuellement 15.2 d'écart) que pour permettre un pointage tardif (10 secondes par minute en retard) et s'intercaler entre les deux. Car Andrea Adamo ne prendra aucun risque si l'écart entre le Belge et le septuple champion français est trop faible. Thierry Neuville, auteur du 2e chrono dans l'ES16, doit donc absolument continuer à attaquer au maximum pour creuser l'écart.

ES11-12: Tanak nourrit des regrets, Rovanpera s'envole

Après la première spéciale du jour, Ott Tanak a volontairement pointé en retard pour ne pas balayer pour les deux Toyota d'Evans. Il est reparti juste derrière Ogier et a signé les deux scratches prouvant qu'il aurait été un sérieux concurrent pour Kalle Rovanpera accentuant pour sa part son avance à 36 secondes sur Craig Breen. Thierry Neuville s'accroche à la 3e place à 1.21.2, 5.8 devant Sb Ogier maintenant la pression.

ES10: Rovanpera triple son avance, Neuville perd un peu sur Ogier

Nouvelle, longue de 23 km et considérée comme la plus difficile du rallye, la première spécial de ce samedi matin a vu la confirmation de la suprématie du jeune Kalle Rovanpera. Réveillé du bon pied droit, le pilot Toyota a d'emblée collé plus de dix secondes au héros local Ott Tanak reparti en Rally2 et 14.3 à son plus proche rival, Craig Breen. Son avance est ainsi passée de 8.5 à 22.8 sur la Hyundai de l'Irlandais.

Derrière, Thierry Neuville a perdu six petits dixièmes sur Sébastien Ogier. Le Belge ne signe que le 5e chrono et accuse désormais u nretard de 1.09.6 au classement général où il occuper toujours la troisième place, 5.4 devant le leader du championnat et tenant du titre.