Marquée par l'abandon du héros local, grand favori et leader Ott Tanak (Hyundai) sur une double crevaison, cette première étape du Rallye d'Estonie a tourné en faveur de Toyota. Bénéficiant d'une meilleure position sur la route que ses équipiers Ogier et Evans, Kalle Rovanpera a signé une véritable démonstration en s'adjugeant cinq des huit meilleurs temps du jour. Le jeune Finlandais en quête d'un premier succès mondial a achevé cette première étape avec un avantage loin d'être encore définitif de 8.5 sur la Hyundai de Craig Breen, déjà deuxième l'an dernier et lui aussi toujours à la recherche de sa première victoire au plus haut niveau.

Moins bien positionné sur la route (3e), Thierry Neuville a achevé ce vendredi au 3e rang à 53.4 du leader, mais surtout six secondes devant Sébastien Ogier qu'il a réussi à doubler dans l'avant-dernière spéciale: "Hormis ma crevaison, ce fut une belle journée," a indiqué le Saint-Vithois cependant pas tout à fait satisfait de ses réglages. On n'a clairement pas vu le bénéfice de l'évolution moteur de la Hyundai.

Terminer au quatrième rang en ouvrant la route est un bon résultat pour le septuple champion. Sa position de départ sera plus favorable ce dimanche où on devrait le voir remonter, tout comme Thierry Neuville d'ailleurs. De là à combler un écart de près d'une minute avec les leaders, il y a peu de chance tout de même.

A noter que si Ott Tanak et Gus Greensmith, les deux maudits du jour, pourront repartir ce samedi en Rally2, cela ne devrait pas être le cas de Takamoto Katsuta dont l'équipe Dan Barritt souffre du dos et aura besoin d'un peu plus de repos avant de pouvoir reprendre du service.  

ES8: Scratch pour Craig Breen, Neuville passe Ogier pour la 3e place

Cette fois, Craig Breen a réussi à grappiller 1.2 sur le leader Kalle Rovanpera. L'écart entre les deux est redescendu à 6.7. Derrière, le duel pour la 3e place entre Sébastien Ogier et Thierry Neuville a tourné à l'avantage du Belge qui signe le 3e chrono 3.4 devant le Français. Thierry Neuville grimpe donc sur la 3e marche provisoire du podium à 48.8, cinq dixièmes devant Ogier. Il reste une spéciale à disputer ce vendredi.

ES7: Et de cinq pour Rovanpera, Neuville grappille encore sur Ogier

La bataille se poursuit en Estonie où Kalle Rovanpera continue à aligner les meilleurs temps: c'est le cinquième sur sept pour le jeune pilote Toyota bien décidé à s'offrir son premier succès mondial. Mais la route est encore longue pour le Finlandais possédant désormais 7.9 d'avance sur un Craig Breen tentant tout ce qu'il peut pour mettre la pression sur le leader, en vain. De son côté, Thierry Neuville reprend encore 2.4 à Seb Ogier, l'écart entre les deux hommes se réduisant à 2.9. "Je devrais logiquement reprendre plus de temps avec le phénomène de balayage, mais je n'y parviens pas," regrette notre compatriote pointant désormais à 45.6 du leader.

ES6: Rovanpera enfonce le clou, Neuville se rapproche d'Ogier

Kalle Rovanpera signe son quatrième scratch en six spéciales et augmente encore d'1.4 son avance sur Craig Breen. L'écart est désormais de 6.2. Alors que la pluie a fait son apparition en fin de spéciale, Thierry Neuville signe le troisième meilleur temps et reprend 1.5 à Sébastien Ogier. le Français pointe toujours au 3e rang au classement général mais l'écart avec notre compatriote n'est plus que de 5.3. Le retard de Neuville Wydaeghe au classement général est de 43.4. Mais s'il pleut encore dans la suivante, le classement pourrait vite encore évoluer...

ES5: Nouveau scratch pour Rovanpera, Neuville perd encore du temps

Nouveau meilleur temps pour Kalle Rovanpera, le jeune pilote Toyota volant sur cette spéciale qu'il affectionne particulièrement. Il colle 4.6 à Craig Breen, seul pilote Hyundai encore en lice pour la victoire. Les deux pilotes en tête briguent leur premier succès en WRC. L'Irlandais pointe désormais à 7.1 du leader. Troisième à l'issue de la 4eme spéciale, Takamoto Katsuta a dû rendre son carnet, son équipier Dan Barritt souffrant du dos suite à un choc. C'est donc Sébastien Ogier qui est promu au 3e rang provisoire à 33.5 de la tête, 6.8 devant Thierry Neuville: "J'ai perdu un peu de puissance dans cette spéciale et l'arrière de ma voiture est très instable," regrettait le Belge. "J'aurais dû aller plus vite que les deux Yaris devant moi avec le balayage, mais cela n'a pas été le cas. On va essayer de modifier les réglages et de remonter."

Mais la Toyota de Kalle est déjà plus de quarante secondes devant...

ES4: Abandon pour Tanak sur double crevaison, peu à plat aussi pour Neuville

Décidément, il s'en passe des choses dans ce Rallye d'Estonie. Victime d'une crevaison dans la spéciale précédente, Ott Tanak est parti le couteau entre les dents à la recherche du temps perdu, mais l'Estonien est sorti trop large dans un champ et s'il a pu revenir sur la piste, il a été contraint d'abandonner quelques kilomètres plus loin suite à une nouvelle crevaison. Gros coup de théâtre donc pour le héros local décidément bien malchanceux cette année. Une spéciale maudite pour l'équipe Hyundai avec également la crevaison de Thierry Neuville perdant une quinzaine de secondes et chutant dès lors au 5e rang au classement général à 29.1 du leader Kalle Rovanpera auteur d'un nouveau meilleur temps qu'aurait pu lui contester Craig Breen. Mais l'Irlandais a été ralenti en spéciale et a perdu quelques secondes suite à la nouvelle immobilisation, cette fois dans un mauvais endroit, de Gus Greensmith parti devant lui. Du coup, le mieux classé des pilotes Hyundai a perdu 3.5 et chute au 2e rang (il avait pris les commandes à l'issue de la spéciale suivante après correction de son temps) à 2.5 d Kalle Rovanpera. Troisième place pour Takamoto Katsuta à 20.5, deux secondes devant son équipier Ogier.

ES3: Crevaison pour Tanak, Breen leader, Neuville 3e

Premier coup de théâtre sur ce Rallye d'Estonie avec la crevaison à l'avant droit du grand favori Ott Tanak qui perd 26 secondes et son leadership, l'Estonien chutant au 7e rang à 25.3 du nouveau leader Craig Breen ne fait pas une bonne spécial. L'Irlandais partageant le scratch avec Kalle Rovanpera devance le Finlandais au général de une seconde. Bénéficiant des soucis d son équipier estonien pour monter sur le podium provisoire, Thierry Neuville accuse un retard de 12.6. Alors qu'il était P5 au général, Gus Greensmith a dû immobiliser sa Ford Fiesta en bord de route sur la spéciale un long moment mais a finalement réussi à repartir.

ES2: Tanak prend les commandes, Neuville quatrième

Les choses ne se sont pas faites attendre. Comme prévu, Ott Tanak a directement pris la direction des opérations en signant le scratch dans l'ES2 pour prendre la tête de son Rallye d'Estonie. Le tenant du titre et grand favori a devancé son équipier Craig Breen s'élançant très loin sur la route de 1.1 et la Toyota de Kalle Rovanpera de 2.2. Un peu trop prudent en fin de spéciale, Thierry Neuville signe le 4e chrono à 6.2. Au classement général, Tanak mène avec trois dixièmes d'avance sur Breen, 1.3 sur Rovanpera et 6.2 sur Thierry Neuville.