Alors que l'on attendait les Toyota, grandes favorites, ce sont les Hyundai i20 WRC de Ott Tanak et Craig Green qui ont dominé la première étape du Rallye de Finlande, antépénultième manche du Mondial.

Après Ott Tanak, de la 2ème à la 5ème spéciale, c'est finalement Craig Green qui grâce à des yeux de chats a fait la différence dans l'obscurité de la dernière spéciale et pris l'avantage. L'Irlandais mène au final avec 2.8 sur son équipier chez Hyundai Ott Tanak.

"C'est incroyable," s'exclamait le leader du vendredi soir. "Je me suis régalé tout au long de cette première étape."

"C'est une surprise de pouvoir jouer la gagne avec les Toyota. On ne s'y attendait pas. Mais attention à la journée de samedi, la plus longue," commentait Ott Tanak. 

De son côté, le troisième pilote Hyundai, Thierry Neuville était isolé à la 6e place, à 31.3, totalement détaché du peloton des cinq candidats à la victoire avec dans l'ordre Craig Green, Ott Tanak, Elfyn Evans, le plus rapide dans l'ultime spéciale à la lueur des phares à 6.1, le revenant Esapekka Lappi (4e à 6.7) et le fêté du jour (il a eu 21 ans) Kalle Rovanpera, cinquième à 7.9.

"Dommage qu'on ait perdu pas mal de temps dans l'ultime spéciale," regrettait Thierry Neuville. "Nos phares n'étaient pas bien réglés. Du coup , e ne voyais pas bien et j'ai préféré assurer pour ne pas perdre trop de temps."   

ES5: Craig Breen réduit l'écart à 1.5 sur Ott Tanak

Deuxième scratch pour Craig Breen qui reprend 2.3 au leader Ott Tanak. L'écart entre les deux pilotes Hyundai est désormais d'un seconde et demie. Kalle Rovanpera (Toyota) réduit aussi un peu l'écart (3e à 8.3) et attend la tombée du jour pour frapper un grand coup sur les 20 km de l'ultime spéciale nocturne. Esapekka Lappi, quatrième à 10.3, reste dans le match our la victoire et devant son équipier Elfyn Evans de une petite seconde. Thierry Neuville est toujours isolé au 6e rang à 21.2. Il précède Sébastien Ogier de 11.3. Une spéciale reste à disputer à 18h.

ES4: Tanak creuse, Evans reprend la 3e place

Ott Tanak est le premier à s'adjuger deux scratches aujourd'hui. L'Estonien porte ainsi son avance à 3.8 sur son équipier chez Hyundai, Craig Green. Derrière, ils sont désormais trois pilotes Toyota groupés en deux dixièmes avec Elfyn Evans remonté au 3e rang à 9.5, Kalle Rovanpera et Esapekka Lappi 5e à 9.7. Cinquième meilleur tmps dans la spéciale à 3.7 du meilleur, Thierry Neuville est le premier décroché, sixième à 16.6.

ES3: Tanak conforte son avance, Lappi (3e) premier Toyota

Vainqueur des deux dernières éditions du Rallye de Finlande aux commandes d'une Toyota, Ott Tanak a signé son premier scratch ici en Hyundai et porté ainsi son avance sur son équipier Craig Breen à 1.7. Deux i20 WRC en tête de l'épreuve des 1000 Lacs, c'est du jamais vu et la preuve des progrès effectués par la marque coréenne sur ce terrain même si les deux leaders bénéficient bien sûr d'une meilleure position sur la route toujours balayée. Ainsi Thierry Neuville doit se contenter d'un nouveau 6e chrono et pointe toujours au 6 rang absolu à treize secondes, 2.6 devant le leader du Mondial Seb Ogier, premier sur la route.

Derrière, Esapekka Lappi reprend très vite le rythme après dix mois "de vacances" comme il dit. Le lauréat de l'édition 2017 est désormais 3e à 5.4. Le Finlandais précède de 4 dixièmes l'auto Yaris d'Elfyn Evans et de 2.4 son compatriot Kalle Rovanpera fêtant ses 21 ans mais attendant son heure et la dernière spéciale nocturne pour souffler les bougies. "Pour l'instant je suis à la limite, je ne peux pas aller plus vite," avoue le récent vainqueur de l'Acropole. "Il n'y a pas assez de grip pour augmenter le rythme."

ES2: Craig Breen le plus rapide, Ott Tanak leader, Neuville sixième

Les deux premières spéciales du Rallye de Finlande ont apporté leur premier lot de surprises avec tout d'abord le premier leadership de Takamoto Katsuta dans l'ES1. Le pilote Toyota est ainsi devenu le premier Japonais à mener une manche du championnat du monde. Un bonheur de courte durée puisqu dès la spéciale suivant un tête-à-queue à haute vitesse dont le pilote Toyota se sortait miraculeusement indemne lui coûtait une vingtaine de secondes.

Du coup, les Hyundai signaient le doublé à la surprise générale dans la 2e spéciale et au classement général avec Craig Green devançant Ott Tanak dans la spéciale et l'ordre inverse au classement absolu où l'Estonien compte sept dixièmes d'avance sur son équipier irlandais.

On ne s'attendait pas non plus à ce qu''Elfyn Evans soit le plus rapide des pilotes Toyota. Il pointe au 3e rang général à 1.8 du leader, deux secondes devant son équipier Esapekka Lappi et 2.1 avant Kalle Rovapenra.

Septième dans la spéciale à 5.7 du scratch du Breen, Thierry Neuville (2e dans la spéciale apéritive) pointe au 6e rang absolu à 5.2 de Tanak. Les écarts restent très faibles.