La deuxième étape du Rallye de Finlande s'est achevée avec un meilleur temps ex-aequo sur la petite spéciale show d'Harju entre les deux leaders de l'épreuve Elfyn Evans et Ott Tanak toujours séparés par 9.1 à l'avantage du pilote Toyota. S'il ne craque pas à 4 spéciales et 45 km de l'arrivée, normalement c'est dans la poche. Le Gallois pourra réduire son retard au championnat sur Sébastien Ogier, cinquième au classement actuel au terme d'un rallye difficile.

"Cela a été une très bonne journée et une belle bagarre," résumait Elfyn au soir de cette 2ème étape qui l'aura vu passer de la 3e à la première place au détriment des deux Hyundai de tête. "Mais attention, la route est encore longue. Il faudra rester concentré jusqu'au bout. La moindre petite erreur et tout peut se perdre."

Comme pour ses équipiers Katamoto Katsuta et Kalle Rovanpera, tous les deux sortis de la route, ou pour Thierry Neuville contraint à l'abandon dans l'ES14 suite à une surchauffe moteur.

"A la sortie d'un gauche à fond il y avait une forte compression," expliquait Thierry. "Cela a arraché ma rampe de phares et puis j'ai commencé à avoir des problèmes de surchauffe. Le radiateur était endommagé. J'ai essayé de continuer mais la température montait trop et j'ai dû m'arrêter pour ne pas risquer de casser le moteur et pouvoir repartir, je l'espère, dimanche pour la Power Stage."

Deuxième Ott Tanak a tout tenté. L'Estonien a signé quatre meilleurs temps cet après-midi contre les six au total de son rival, mais difficile de lutter face à la Yaris.

"On a bien progressé ici en Finlande, mais notre base d'essais n'était pas optimale et cela nous a coûté du temps ce matin," regrettait le pilote Hyundai. "L'après-midi il y avait plus de grip et cela allait mieux."

Leader ce matin, Craig Breen a chuté au 3e rang à 18.3 et doit désormais assurer les gros points pour son employeur. "Impossible de suivre le rythme d'Elfyn aujourd'hui," avouait l'Irlandais. La preuve aussi que les Hyundai, même si elles ont bien progressé sur ce terrain, ont été avantagées la veille par leur position sur la route par rapport à Evans, deuxième. Pas un gros week-end par contre pour Sébastien Ogier: "Je ne suis pas en confiance. J'essaie d'améliorer mes réglages en vue de la Power Stage pour essayer de marquer quelques points supplémentaires."

S'il ne sera pas sacré ce dimanche, le Français se rapprochera néanmoins de son 8e titre mondial.

ES13-14: Evans réagit, abandon pour Neuville 

Après un 3e scratch consécutif le rapprochant à 7 secondes du leader, Ott Tanak a perdu à nouveau un peu de temps sur Elfyn Evans à l'issue de la 14e spéciale où le Gallois a signé son 5e meilleur temps de la journée. L'écart entre les deux st désormais de 9.1. C'est beaucoup en Finlande. Reparti en tête ce matin, Craig Breen, lui, a définitivement lâché prise. Le relatif retrait des Hyundai aujourd'hui prouve bien qu'elles étaient avantagées hier par rapport aux Toyota mieux classées au championnat.

Derrière ce tiercé de tête, Esapekka Lappi s'est isolé à la 4e place. Le Finlandais possède désormais 47.9 de retard, Seb Ogier remontant au 5e rang (à 1.23.5) suite à l'abandon de Thierry Neuville au milieu de l'ES14. On ignore encore la raison exacte de ce retrait mais on a vu le Belge rouler au ralenti avec une rampe de phares arrachée et des témoins clignotants sur son tableau de bord, sans doute pour signaler une surchauffe ce qui l'a poussé à s'arrêter pour préserver son moteur afin de pouvoir viser encore les points dans la Power Stage ce dimanche. Encore un rallye à oublier pour notre compatriote jamais réellement dans le coup sur cette épreuve.

ES11-12: Ott Tanak remonte 2e et maintient la pression sur Elfyn Evans

Vainqueur des deux dernières éditions alors qu'il pilotait une Toyota, Ott Tanak ne s'avoue pas vaincu même si sa Hyundai est sans doute un peu moins performante, surtout sur le terrain finlandais. L'Estonien a signé les deux premiers scratches de ce début d'après-midi et a réduit l'écart à 7.9 sur la Toyota d'Elfyn Evans. Craig Green continue par contre a perdre un peu et pointe désormais au 3e rang, deux dixièmes derrière son équipier. "Le grip est meilleur cet après-midi," explique Ott. "Je me sens plus en confiance et donc j'attaque un peu plus."

Thierry Neuville reste accroché au 5e rang, incapable de réduire l'écart sur les quatre premiers ni de distancer réellement Sébastien Ogier calé à une douzaine de secondes du Belge.

ES9-10: Elfyn Evans impérial, Rovanpera sort, Neuville 5e

Elfyn Evans a achevé la première boucle de ce samedi invaincu avec quatre scratches sur quatre à son actif. Le Gallois de chez Toyota mène désormais avec 5.6 d'avance sur Craig Green et 9.7 sur Ott Tanak qui tentent en vain de s'accrocher mais...

"On ne peut vraiment pas suivre le rythme d'Elfyn pour le moment," avoue Craig Green. "J'ai une bonne référence avec le champion 2019 qui possède la même voiture que moi. Je ne peux vraiment pas aller plus vite."


Derrière, cela s'est bien décanté avec la sortie de route dans l'ES10 de Kalle Rovanpera, tandis qu'Esapekka Lappi a lâché prise et pointe désormais au 4e rang mais à 33.3, vingt secondes devant Thierry Neuville qui a signé un 7e puis un 4e chrono et ne peut pour l'instant pas suivre le rythme imprimé par ses équipiers. Il conserve néanmoins toujours Sébastien Ogier, sixième, treize secondes derrière lui.

La deuxième boucle de cet après-midi avec la répétition des quatre spéciales de ce matin plus la show de Harju en nocturne débutera à 14h16

ES7-8: Elfyn Evans prend la tête devant les Hyundai, Thierry Neuville un peu mieux

Plus désavantagé par sa deuxième position sur la route de la veille, Elfyn Evans enchaîne deux meilleurs temps ce matin pour s'emparer du leadership. A l'issue de la 8e spéciale, le pilote Toyota mène avec 9 dixièmes d'avance sur la Hyundai de Craig Breen et 2.3 sur celle d'Ott Tanak. La bagarre entre ces trois-là ne fait que commencer et va nous tenir en haleine tout au long de la journée.

Derrière, les Finlandais sont décrochés. Kalle Rovanpera qui dit "essayer de survivre" se plaint toujours du manque d'adhérence et pointe au 4e rang à 16.9 deux secondes devant son compatriote Esapekka Lappi. Les deux favoris ne répondent pas vraiment présents. Ils restent toutefois pour l'instant hors d'atteinte de Thierry Neuville, sixième à 36.3 après avoir signé deux fois le 4e chrono. "On fait ce qu'on peut," commente le Saint-Vithois. "Je dois trouver le meilleur compromis entre l'attaque et garder la voiture sur la route."

Le leader du "Mondial" Sébastien Ogier est lui de plus en plus isolé au 7e rang. "Je ne suis pas en confiance et donc pas assez rapide," regrette-t-il. Son équipier Takamoto Katsuta s'est lui montré un peu trop en confiance et est sorti de la route à 400m de l'arrivée. C'est en terminé pour aujourd'hui pour le Japonais.