Après dix-neuf ans d'absence, le Safari du Kenya a officiellement effectué son retour ce mercredi avec une spéciale d'essais programmée, une fois n'est pas coutume, le mercredi afin de permettre aux Teams d'analyser un peu plus longtemps et éventuellement d'adapter leurs réglages.

Une spéciale de 5,4 km tracée du côté de Loidia, au nord du lac Naivasha, à une trentaine de kilomètres du parc d'assistance.

Ey si après deux passages c'est Thierry Neuville qui détenait le meilleur temps, les Toyota l'ont vite rejoint et même dépassé, Sébastien Ogier signant le meilleur chrono de la journée lors de son 4e passage en 3'42.6, un dixième seulement devant son équipier chez Toyota Elfyn Evans. Sur la première des Hyundai, Thierry Neuville pointe à 1.1. Le Belge précède de huit dixièmes son équipier Dani Sordo.

Difficile de tirer des enseignements de ce "shake down" certains ayant déjà décidé d'épargner quelque peu leur mécanique. Mais attention, la fiabilité sur ce terrain pus hostile que jamais sera sans doute la clé de la réussite et les derniers déboires des Hyundai victimes de leur suspension peut laisser craindre une épreuve difficile pour les Coréens. Oliver Solberg a d'ailleurs déjà fait les frais de la relative fragilité de la i20 Coupé WRC conjuguée à la dureté du parcours, le Norvégien étant stoppé net avec une suspension arrachée dès le premier passage. "Le tout ici sera vraiment de trouver le bon rythme, ni trop rapide, ni trop lent," répétait à qui veut l'entendre notre compatriote Thierry Neuville.

On notera encore le 9e chrono du jeune Adrien Fourmaux copiloté par le Hutois Renaud Jamoul, ne cherchant pas à déjà martyriser sa Ford Fiesta WRC. Le Français connait l'adage plus que jamais approprié ici: Qui veut aller loin ménage sa monture.

Ce soir aura lieu la cérémonie officielle de départ dans la capitale de Nairobi, puis on enchaînera, demain à partir de 13h08, avec la première spéciale show de Kasarani.