ES9: Game over pour Thierry Neuville, trahi par son alternateur

Le Rallye du Mexique s'est terminé au km 9 de la 9ème spéciale (Las Minas 2) pour Thierry Neuville. Le Saint-Vithois a immobilisé sa Hyundai i20 WRC en bord de route, l'alternateur ayant décidé de refuser tout service. L'abandon est inévitable pour TN, Hyundai Motorsport ayant confirmé que son pilote n'irait pas plus loin aujourd'hui. Le clan coréen boit la tasse après l'abandon sur incendie dans le compartiment moteur lors de la spéciale précédente (l'ES8 a été annulée des suites de l'incendie spectaculaire de la Ford d'Esapekka Lappi).
Tandis qu'Ott Tänak (Hyundai) signait un nouveau scratch, Sébastien Ogier (Toyota) conforte son avance avec 12 secondes de bon sur Teemu Suninen (Ford). Cela se joue à peu de choses pour la 3ème place puisque Tänak, Elfyn Evans (Toyota) et Kalle Rovanpera (Toyota) sont respectivement à 32,8, 33,3 et 34,3 secondes.

ES7: Suninen revient à 8.2 d'Ogier

Comme lors du premier passage, Ott Tanak signe le meilleur temps dans El Chocolate et remonte au 6e rang à 34.8 du leader, 4.1 seulement derrière Elfyn Evans (4e) et à 1.7 de Rovanpera sa prochaine proie. Deuxième à seulement six dixièmes du scratch, Teemu Suninen se rapproche à 8.2 du leader Sébastien Ogier et prend ses distances par rapport à Thierry Neuville ne signant ici que le 6e chrono à 11.1. Notre compatriote est désormais isolé à la 3e place. Mais le gros fait de course de cette spéciale est l'incendie ravageant la Ford Fiesta WRC d'Esapekka Lappi quelques centaines de mètres seulement après l'arrivée. L'équipage finlandais a juste eu le temps de s'extraire de l'habitacle et n'a malheureusement rien pu faire pour éviter le sinistre. Abandon également pour Dani Sordo, l'Espagnol étant obligé de sortir l'extincteur pour maîtriser un début d'incendie dans le compartiment moteur.

ES6: Le meilleur temps pour notre compatriote, Tanak concède encore du terrain

Les courtes spéciales show réussissent en général plutôt bien à Thierry Neuville. Il le confirme sur ce Rallye du Mexique puisqu'après les deux sprints d'hier soir dans la cité minière de Guanajuato, le Belge s'empare du meilleur temps dans l'ES6, les 2 km show de Parque Bicentenario. Le pilote Hyundai revient ainsi à six dixièmes de Teemu Suninen, toujours deuxième, et 10.3 de Seb Ogier, leader du rallye depuis les ennuis de Ott Tanak. Victime visiblement d'une touchette à l'arrière droit, l'Estonien a pu réparer mais a encore perdu une poignée de secondes dans cet ultime tronçon avant l'assistance.

La première boucle a donc été particulièrement difficile pour les Coréens dont les deux principaux favoris ont connu des avaries.

"On n'est pas au niveau où l'on souhaiterait," regrette notre compatriote. "Je ne sais pas si c'est suite aux petits dégât à l'arrière..."

Seb Ogier est actuellement le leader du rallye et virtuellement en tête du championnat. "Le rallye ne fait que commencer. J'ai encore de la marge. Ma position sur la route n'est pas idéale. La trajectoire est encore sale et déjà polluée par les deux pilotes s'élançant devant moi, mais on gère cela plutôt bien pour l'instant," commente le pilote Toyota.

Six spéciales sont au menu de l'après-midi qui débutera à 22h45 chez nous avec pour commencer la répétition des quatre spéciales de ce matin.

ES5: Sordo se venge, Neuville ne comprend pas

Après ses soucis de la première spéciale matinale, Dani Sordo a repris un rythme élevé. Deuxième dans l'ES4, il signe le scratch ici dans Las Minas, l'Espagnol prouvant que sans une erreur de fixation de son radiateur, il aurait clairement pu profiter de sa 9e position sur la route pour mener le rallye. C'est vraiment dommage.

Dani s'est arrêté sur le routier pour aider son équipier Ott à réparer sa Hyundai endommagée dans l'ES4. La voiture du champion fonctionne à nouveau correctement et l'Estonien signe le 2e chrono . Septième au général, il est déjà revenu à une seconde et demi de Kalle Rovanpera prudent après sa crevaison de l'ES3 car il n'a plus de roue de secours.

Au classement général, Seb Ogier porte son avance à 7.8 sur Teemu Suninen (Ford) et 12.4 sur Thierry Neuville estimant avoir fait une superbe spéciale: "J'ai attaqué comme jamais. Je suis surpris qu'Elfyn soit plus rapide," s'étonnait le Belge. Au général, il précède toujours Esapekka Lappi de trois secondes et demie et Elfyn Evans de huit secondes. Il reste une spéciale avant la fin de la première boucle.


ES4: Encore des problèmes de fiabilité pour Hyundai

Les WRC coréennes sont décidément maudites sur l'épreuve mexicaine où elles n'ont encore jamais réussi à s'imposer et ont souvent rencontré des problèmes. Et l'histoire se répète. Après que Dani Sordo ait perdu plus de cinq minutes avec un radiateur mal fixé dès la première spéciale matinale, c'est Ott Tanak qui a perdu plus de 45 secondes et la tête suite à des soucis mécaniques dans l'ES4. L'Estonien chute à la 8e place à 35 secondes du nouveau leader Seb Ogier, mais doit encore parcourir deux spéciales où il risque d'augmenter considérablement son retard s'il ne peut pas fixer lui-même le problème.

Seb Ogier du coup signe le scratch 8 dixièmes devant un Sordo enragé et 4.2 devant les co-leaders du championnat Thierry Neuville et Elfyn Evans. Le sextuple champion prend la tête de l'épreuve 5.3 devant la Ford de Teemu Suninen, tandis que Thierry Neuville regagne une place suite aux déboires de son équipier et remonte sur le podium provisoire à 10.5, juste devant l'autre Fiesta d'Esapekka Lappi et la deuxième Yaris du leader du Mondial Elfyn Evans limitant comme il peut les dégâts en ouvrant la route (5e à 18.8).

ES3: Hyundai souffle le chaud et le froid à El Chocolate.

Après un apéritif composé de deux spéciales show jeudi soir, le Rallye du Mexique a réellement débuté cet après après-midi avec les 31 km de la 3e spéciale, El Chocolate, la première spéciale sur terre de la saison.

Profitant d'une meilleure position sur la route, la sixième, Ott Tanak a frappé un grand coup en signant le meilleur temps 10.3 devant la Toyota de Seb Ogier et 10.5 plus vite que la Ford de Teemu Suninen. L'Estonien en profite pour relayer son équipier Thierry Neuville, leader du premier soir, en tête de la course, 10.6 devant la Ford de Suninen, la Toyota du sextuple champion Ogier complétant le tiercé provisoire à 10.9.

"C'était pourtant loin d'être parfait," se plaignait le champion du monde en titre passé durant l'hiver chez Hyundai. Un camp coréen où un mécanicien allait passer un sale quart d'heure et se faire tirer les oreilles par Andrea Adamo après que Dani Sordo, considéré comme favori grâce à sa 9e position sur la route, ait perdu plus de 5' minutes et toute chance de succès avec un radiateur mal fixé. "Je l'ai rattaché convenablement, mais cela aurait dû être fait dès le départ," râlait l'Espagnol.

On soufflait donc le chaud et le froid chez Hyundai où le co-leader du championnat Thierry Neuville signait le 5e chrono à 19.1 de son équipier. "C'est très glissant. On sent que notre voiture est très longue dans ce type de spéciale," regrettait notre compatriote relégué au 4e rang général à 17.2 du leader. "L'arrière bouge beaucoup. On va essayer de travailler sur les réglages pour améliorer cela."

Bien parti, le jeune Kalle Rovanpera a connu un souci à sa roue avant gauche et perdu près de 25 secondes.