Gros coup de chance pour le Français au moment où Kris Meeke frappait fort

En sortant de la route à quelques centaines de mètres à peine de l'arrivée de la première spéciale du jour, Esapekka Lappi a certainement sauvé bien involontairement le leadership de son équipier Sébastien Ogier. Posé en travers de la route, avec les roues arrière de sa C3 dans le vide, le Finlandais s'est retrouvé en fâcheuse posture. Dans l'incapacité de repartir. Et même si le passage était toujours possible (Kris Meeke et Elfyn Evans sont passés en course sans souci), la direction de course a décidé de neutraliser l'épreuve en brandissant le drapeau rouge pour question de sécurité. A ce moment, Kris Meeke venait de frapper un grand coup en signant le meilleur temps 19 secondes devant son équipier Ott Tanak. Le pilote Toyota venait de passer 2e au classement général et aurait dû prendre la tête car derrière Sébastien Ogier venait de crever à l'avant droit. Mais, énorme chance pour le sextuple champion, la spéciale a été neutralisée. Ce qui signifie qu'il écopera d'un temps forfaitaire. Reste à savoir lequel. Que vont décider les commissaires sportifs? Car Kris Meeke avait creusé un gros écart dans cette spéciale. Oseront-ils donner à Ogier, Evans et Latvala le temps de l'Irlandais ce qui serait tout à fait injuste vis-à-vis par exemple de Thierry Neuville et Ott Tanak? Ou lui donneront-ils le chrono de l'Estonien ce qui signifierait que Kris Meeke reviendrait à quelques secondes seulement. Pour autant que le signal de neutralisation n'ait pas été donné avant que Kris Meeke ne termine la spéciale car dans ce cas-là aussi son chrono d'enfer serait annulé et le pilote Toyota écoperait d'un temps forfaitaire.
Dans tous les cas, il reste deux spéciales à disputer et Seb Ogier qui n'a pu éviter une pierre au milieu de la route va devoir prendre moins de risque car il n'a plus de roue de réserve. Avec cet accident, Thierry Neuville est, quoi qu'il arrive, remonté à la cinquième place.