Le Français Sébastien Ogier (Citroën) était toujours en tête du Rallye du Mexique, 3e manche du Championnat du monde des rallyes (WRC), samedi après l'ES13.

Les équipages font une pause avant une boucle de cinq épreuves spéciales (ES14 à ES18). L'Estonien Ott Tänak (Toyota), leader du championnat, est remonté samedi matin à la troisième place, derrière Ogier et le Gallois Elfyn Evans (Ford). Il a toujours derrière lui le vice-champion du monde belge, Thierry Neuville (Hyundai), 4e à une minute et demie d'Ogier.


Classement général provisoire après l'ES13, samedi après-midi:

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Citroën C3) 2 h 23:38.5

2. Elfyn Evans-Scott Martin (GBR/Ford Fiesta) à 22.9

3. Ott Tänak-Martin Järveoja (EST/Toyota Yaris) à 45.3

4. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) à 1:29.9

5. Kris Meeke-Sebastian Marshall (GBR/Toyota Yaris) à 3:28.2


Plus tôt, ce samedi : Ogier récupère le leadership suite à la crevaison de Meeke, Neuville 4e

Auteur d'un chrono "canon" dans l'ES10 précédente, Kris Meeke a pris le départ de la spéciale suivante sans savoir qu'il était le nouveau leader du Rallye du Mexique. Suite à la neutralisation au drapeau rouge de la spéciale de Guanajuatito pour la sortie d'Esapekka Lappi, les commissaires sportifs ont bien fait leur boulot et décidé d'appliquer un temps forfaitaire à 20 secondes du pilote Toyota pour un Sébastien Ogier s'en tirant néanmoins à bon compte vu qu'il aurait dû perdre environ le double avec sa crevaison à l'avant droit.

Du coup, Meeke a mené l'épreuve sans le savoir durant quelques minutes avant de crever à son tour dans l'ES11. Mais cette fois, pas de drapeau rouge et une addition salée pour l'Irlandais abandonnant plus d'une minute et demie ce qui le renvoie à la 5e place du classement général, 19 secondes derrière Thierry Neuville. Evitant les embuches depuis sa crevaison d'hier matin, le pilote Hyundai profite de l'hécatombe pour déjà remonter au 4e rang. Même si le rythme n'est pas là, le Belge limite jusqu'ici parfaitement les dégâts. Et doit espérer bien sûr que Ott Tanak (3e) ne rattrape pas les 21,5 secondes le séparant de la 2e place d'Elfyn Evans.

Très chanceux ce matin, Sébastien Ogier réussit l'exploit de signer le scratch alors qu'il roulait sans roue de secours. Le pilote Citroën possède désormais 15.5 d'avance sur la Fiesta d'Evans.