Le Belge ne compte plus que 5.4 sur le Gallois. Les quatre premiers revenus en dix secondes

Après l'exploit de la veille, le leader de l'épreuve Thierry Neuville a connu un début de matinée difficile. Sur les 20 km entre Curbans et Ventérol, notre compatriote, auteur seulement du 6e chrono, a concédé 20 secondes. Explications: "C'était plus glissant que ce que j'imaginais. Je me suis fait surprendre par une plaque de glace et j'ai calé le moteur," commentait le Belge à l'arrivée. "Mon choix de pneus n'était pas optimal pour ce tronçon. Je trouve que l'auto bougeait beaucoup devant."

Au-delà de la petite erreur ne lui coûtant pas beaucoup de temps, le rythme n'était tout simplement pas bon, la Hyundai concédant du terrain tout au long de la spéciale. Thierry conserve néanmoins la tête du rallye, mais son avance a fondu comme la neige ces derniers jours et n'est plus que de 5.4 sur la première Toyota de..., surprise, Elfyn Evans.

Le Gallois a en effet signé son premier scratch en Yaris, 2.1 devant la Hyundai de Sébastien Loeb. Ott Tanak pointe au 3e rang à 5.2, soit moins que le temps perdu lors d'une petite sortie de route. "J'ai glissé sur un freinage mais heureusement il y avait une échappatoire," confessait l'Estonien au point stop. Seb Ogier aussi a connu une frayeur: "J'ai tapé un talus et ensuite perdu un peu de confiance." S'il a chuté au 3e rang, le Gapençais est néanmoins revenu à 7.5 de Neuville, Ott Tanak réduisant de plus de moitié son retard (4e à 10.3). Il y a ensuite un plus grand trou avant de retrouver Seb Loeb, 5e à 33.1, Esapekka Lappi, sixième comptant déjà plus d'une minute de plus que le leader belge.

Enfin, le début de rallye catastrophique de Ford se confirme avec la sortie de route de Gus Greensmith, posé dans un fossé.