C'est une très longue journée qui s'est achevée sur la piste de rallycross de Lousada avec un dernier scratch pour le leader Ott Tanak devant Seb Ogier et Gus Greensmith.

Au classement général, l'Estonien compte désormais six secondes d'avance sur la Toyota Yaris d'Elfyn Evans s'en tirant à bon compte. Alors qu'il avait perdu 37 secondes dans la poussière de Thierry Neuville dans la spéciale précédente, les commissaires sportifs ont décidé de corriger son chrono et de lui attribuer le meilleur temps, à égalité avec son équipier Sébastien Ogier.

Dani Sordo est l'autre grand perdant de cette fin de journée. Victime d'un moteur calé et d'un pneu délaminé dans l'S7 avant d'en exploser un autre sur l'autoroute le menant à la dernière spéciale, l'ex-leader espagnol a chuté au 3e rang à 9 secondes de son équipier, 6.4 à peine devant le Japonais Katamoto Katsuta achevant sa meilleure journée en WRC. Ces deux-là devront surveiller ce week-end le retour de Sébastien Ogier. Cinquième à 24 secondes, le quintuple vainqueur de l'épreuve peut encore espérer égaler le record de six victoires de Markku Alen.

Fin de journée compliquée aussi pour Adrien Fourmaux relégué au 8e rang, le dernier des WRC ayant achevé l'étape suite à l'abandon confirmé de Thierry Neuville qui laissera son équipe réparer sa Hyundai pour reprendre la route ce samedi matin.

ES5: Nouveau scratch pour Sordo

La bataille continue à faire rage au Portugal entre les pilotes Hyundai trustant les premières places. Mais si Dani Sordo, profitant encore de sa position avantageuse sur la route, a signé un nouveau meilleur temps (6 dixièmes devant Thierry Neuville et neuf dixièmes plus vite que Kalle Rovanpera), l'ordre derrière a changé puisque notre compatriote a pris le meilleur sur son équipier estonien. Thierry pointe désormais à 10.6, 1.4 avant Ott Tanak. Au quatrième rang, on retrouve désormais un Takamoto Katsuta de plus en plus convaincant, premier pilote Toyota à 21.7. Il reste trois spéciales avant la fin de la journée.

ES4: Premier scratch pour Toyota, Neuville revient à 2.4 de Tanak

La majorité des pilotes est passée aux gommes dures pour la boucle de l'après-midi longue de cinq spéciales. Après avoir procédé à des ajustements sur ses réglages à l'assistance, Kalle Rovanpera signe son premier meilleur temps sur l'épreuve. Le pilote Toyota devance d'1.4 la Ford de l'étonnant Gus Greensmith et les deux Hyundai de Thierry Neuville et Dani Sordo à égalité à deux secondes.

Au classement général, l'Espagnol porte son avance à 7.6 sur son équipier estonien, tandis que le Belge revient à 2.4 du champion du monde 2019.

ES3: Sordo consolide, Neuville 3e à 10 secondes

Nouveau meilleur temps pour Dani Sordo qui colle cette fois 3.5 à Ott Tanak se plaignant toujours du comportement de sa monture et 4.4 à Thierry Neuville. Au classement général après cette première boucle, Hyundai réalise le score parfait avec un joli triplé, l'espagnol menant avec 6.7 d'avance sur son équipier estonien et dix secondes sur Thierry Neuville virtuellement leader du championnat.

La première Toyota, celle d'Elfyn Evans, pointe à 17.6. Notre compatriote compte déjà 21 seconds d'avance sur Seb Ogier: "Que puis-je faire," se désole comme à son habitude le Français quand il est contraint de balayer. C'est vrai que c'est frustrant. Kalle Rovanpera perd plus de 16 secondes et Gus Greenmith une cinquantaine suite à une crevaison à l'arrière gauche. Cela permet à son équipier Adrien Fourmaux de grimper au 6e rang juste derrière la Toyota de Katsuta.

A signaler encore les abandons de Pierre-Louis Loubet sorti dans l'ES2 et de Mads Ostberg alors leader en WRC2.

ES2: Sordo passe en tête

Bénéficiant d'une meilleure position sur la route suite à son absence à l'Arctic et en Croatie, Dani Sordo signe le meilleur temps et prend la tête du rallye 3.2 devant son équipier Ott Tanak. Une fois encore, la tactique Hyundai de faire tourner ses troisièmes pilotes fonctionne à merveille

"Ce n'est pas très évident pour mon nouvel équipier Borja Rozada qui découvre le WRC sur la terre, mais il se débrouille bien," confie Dani.

Seul pilote à avoir monté un pneu, l'Estonien pourrait toutefois être avantagé dans la spéciale suivante, la dernière de la boucle, car tous ses adversaires en tendres ont commencé à surchauffer leurs gommes.

Toujours troisième, à 5.5 dans la spéciale et 5.6 au général, Thierry Neuville s'accroche derrière ses équipiers bénéficiant d'une route plus propre: "J'ai essayé d'être le plus efficace possible. C'était une bonne étape," a commenté notre compatriote.

Sur ce tronçon, la meilleure Toyota est celle de Takamato Katsuta. Au classement général, c'est Kalle Rovanpera, quatrième à 9.1 qui mène la chasse devant Evans (à 10.3) et Katsuta (à 10.6).

ES1: Tanak emmène un triplé Hyundai, Neuville 3ème

L'équipe Hyundai n'a pas manqué son entrée en matière ce matin au Portugal. Sur une terre redevenue un peu poussiéreuse avec le retour du soleil, la position sur la route a retrouvé son importance. Quatrième à s'élancer, Ott Tanak a ainsi signé le meilleur temps malgré un demi tête-à-queue avec moteur calé. Même faute pour son équipier Dani Sordo. Neuvième sur la spéciale, l'Espagnol n'échoue malgré tout qu'à quatre dixièmes du meilleur temps, un dixième devant la troisième i20 Coupé WRC de Thierry Neuville, bien parti, et l'étonnante Ford Fiesta de Gus Greensmith, auteur du meilleur envol de sa carrière.

Premier sur la route comme souvent, le leader du Mondial Sébastien Ogier a perdu plus de cinq secondes malgré quatre pneus tendres.

"Je n'étais honnêtement pas hyper satisfait de mes réglages lors de la spéciale d'essais, mais ici j'ai retrouvé un bon feeling," a commenté notre compatriote à l'arrivée. "La traction est bonne et je peux jouer avec l'auto."

Pour ses débuts en WRC sur cette surface, l'espoir français Adrian Fourmaux, assisté du Hutois Renaud Jamoul, signe le 9e temps à 5.5, soit 4 dixièmes seulement derrière le septuple champion, actuellement huitième.