La dernière spéciale show tracée sur les pavés du port de Porto n'a pas apporté de gros bouleversements au classement. Kalle Rovanpera y a accentué encore un peu son avance portée à 5.7 désormais sur Elfyn Evans.

"Une belle journée," s'exclamait le jeune Finlandais. "L'écart reste serré. On va essayer de rester devant."

Le Gallois ne s'avoue toutefois pas vaincu: "La pluie dans Amarente ne nous a pas aidés. On va continuer à attaquer pour garder la pression sur Kalle qui fait un super rallye," affirmait le pilote Toyota. Reste maintenant à voir quand Jari-Matti Latvala va décider de figer les positions.

Le tiercé n'est pas encore garanti pour Toyota car Dani Sordo a repris pas mal de temps à Takamoto Katsuta lors d'une spéciale s'asséchant au fil des passages. "Vous êtes sûr que je n'ai pas fait un tour en moins," se marrait-il en voyant qu'il avait collé 14 secondes à son équipier Thierry Neuville en 3 km.

Du coup, notre compatriote est repoussé à 30 secondes de la quatrième place et 35 du podium. "On va encore essayer de pousser dimanche, notamment dans Fafe où se disputera la Power Stage," promet le pilote Hyundai qui devrait garder demain la 2ème place du Mondial.

  

ES15: Scratch pour Neuville, Rovanpera prend la tête 4 secondes devant Evans

Le deuxième passage dans Amarante a été nettement plus déterminant. Apparue lors des deux spéciales précédentes remportées par Kalle Rovanpera, la pluie y a redoublé d'intensité, surtout en début de parcours. Avantagé cette fois par sa position sur la route (il s'élance une vingtaine de minutes avant les Toyota), Thierry Neuville a eu moins de pluie que ses poursuivants et en profite pour signer son premier temps scratch du rallye et se rapprocher à 29.8 du podium de Takamoto Katsuta et une quinzaine de secondes de la quatrième place de son équipier Dani Sordo.

Devant, Kalle Rovanpera frappe un grand coup en devançant de plus de treize secondes son équipier Elfyn Evans. Cela permet au jeune Finlandais de 21 ans de prendre la tête du rallye avec 4 secondes d'avance sur le Gallois. Un changement de positions venant à point nommé à une courte étape show de la fin de la deuxième étape. Car vu l'écart avec les Hyundai, le boss Jari-Matti Latvala pourrait ce soir être tenté de figer les positions en faveur de son compatriote, leader de la course et du championnat.

ES12: Evans consolide son avance

La montagne a accouché d'une souris. On attendait beaucoup du juge de paix d'Amarante mais, excepté une crevaison pour Adrien Fourmaux, il ne s'est rien passé. Elfyn Evans y signe un nouveau meilleur temps et porte son avance désormais à 18.4 sur Kalle Rovanpera. Cela commence à sentir bon pour le Gallois.

Très en forme ce matin, Katsuta Takamoto réussit à doubler Dani Sordo pour le gain de la troisième place. Le Japonais possède désormais 3.5 d'avance sur Dani Sordo, bon joueur: "Je ne peux pas aller plus vite, miasme suis content pour Taka c'est un chouette gars."

Derrière les trois Yaris, on retrouve donc les deux Hyundai de Dani Sordo et Thierry Neuville (5e temps ici) séparés par un peu moins d'une minute. Ensuite suivent les trois Ford Puma de Loubet Jr, Breen et Greensmith séparés par 17 secondes.

Après la demie heure perdue dans la spéciale précédente, Sébastien Ogier a pointé à la limite de la mise hors course. Craignant un souci, Ie Fraçais a démarré la spéciale puis s'est directement arrêté pour laisser passer sportivement Dani Sordo, Kalle Rovanpera et Elfyn Evans et ne pas risquer de les gêner.

ES10-11: Rovanpera maintient la pression sur Evans, Neuville remonte 5ème

La deuxième journée a démarré sur les chapeaux de roue pour les pilotes Toyota avec deux nouveaux meilleurs temps à mettre à l'actif d'abord du leader Elfyn Evans puis du pilote en tête du Mondial Kalle Rovanpera. Avant d'aborder le premier passage dans la longue spéciale d'Amarante où l'usure et le choix des pneus pourrait s'avérer déterminant, le Gallois et son chasseur finlandais sont séparés par 10.2.

Très en forme aussi au volant de la 3ème Yaris, Takamoto Katsuta a signé deux troisièmes chronos. Le Japonais se rapproche à 1.7 du podium toujours détenu par Dani Sordo. Mais le pilote Hyundai se plaint de manque de traction.

Derrière, Gus Greensmith (crevaison) et Pierre-Louis Loubet (nouvelle petite erreur) ont bien aidé Thierry Neuville à remonter dans le Top 5. Le Belge, très amer hier après ses nouveaux déboires techniques, compte maintenant une minute de retard par rapport aux deux concurrents devant lui. Il ne peut donc plus aller chercher une place à la régulière. Seul l'aide du ciel, avec peut-être l'arrivée de la pluie, pourrait encore bouleverser la hiérarchie et lui permettre de gagner l'une ou l'autre place.

Enfin, nouvelle journée galère pour les deux légendes français reparties en Rally2 et ouvrant donc la route. Sébastien Loeb s'est d'abord arrêté dans l'ES11 avec une perte soudaine de puissance, le moteur se mettant en mode liaison. Il a finalement pu rejoindre l'arrivée avec plus de 3 minutes de retard, avant de devoir être contraint à un nouvel abandon suite à ces problèmes techniques. Quasi au même moment, on a assisté à la sortie de route de Sébastien Ogier au milieu de l'ES11 alors que le Français avait volontairement pointé en retard et s'élançait derrière Thierry Neuville. Après un tête-à-queue, la Yaris est restée plantée avec les roues arrière dans un petit fossé. Et manque de bol, il n'y avait aucun spectateur aux alentours pour les remettre sur le bon chemin. Le temps d'aller chercher de l'aide et l'octuple champion a abandonné plus d'une demie heure. On ignore encore à ce stade s'il poursuivra sa route et se présentera lui aussi au départ de la spéciale suivante...