ES22: Le pilote Toyota prend le maximum de points et possède désormais 28 unités d'avance sur Seb Ogier.
La dernière journée du Wales Rally GB n'a pas servi à grand chose. Elle a juste permis à Elfyn Evans de s'emparer de la 5e place au détriment d'Andreas Mikkelsen. Le Gallois termine à 48.6 du vainqueur après avoir perdu 43.3 dès l'ES3 suite à une crevaison. Son retour après deux mois de convalescence est réussi.
Devant Kris Meeke a sagement assuré depuis l'abandon précoce de Jari-Matti Latvala des points importants pour Toyota revenant à huit unités seulement de Hyundai au niveau des constructeurs.
En décidant de ne plus tenter de remonter sur Thierry Neuville mais plutôt de préserver ses pneus ce matin en vue de la Power Stage, Sébastien Ogier, 2e de la "spéciale bonus" a finalement marqué autant de points (19) que son rival belge. Le Français occupe toujours la deuxième place du Mondial mais est désormais relégué à 28 unités du leader Ott Tanak décrochant le jackpot au Pays de Galles avec le maximum de trente points au terme d'une course parfaite.
"Cela a vraiment été une épreuve très stressante compte tenu des conditions mais aussi de la pression exercée d'un bout à l'autre par mes rivaux et surtout Thierry qui a continué à attaquer jusqu'au bout," commentait le pilote Toyota se rapprochant un peu plus d'un premier titre qu'il pourrait cueillir dès le prochain Rallye de Catalogne. Il compte désormais 28 unités d'avance sur Seb Ogier et 41 sur notre compatriote pour encore soixante unités à distribuer. Seul un zéro pointé sur l'une des deux ultimes épreuves pourrait encore le priver du sacre.
De retour sur le podium, sur la deuxième marche, après une longue période de disette, notre compatriote a livré un tout beau rallye. "J'ai tout donné, mais, hélas, cela n'a pas été suffisant," confessait le pilote Hyundai échouant à 10.9 du vainqueur. Le temps perdu vendredi après-midi suite à une erreur d'un membre du team dans le choix de pneus lui aura coûté cher. "On perd et on gagne ensemble," a déclaré Thierry qui voit aujourd'hui ses espoirs de titre s'amenuiser. "En rallye, il ne faut jamais dire jamais. Je lutterai tant que c'est mathématiquement possible."
Mais aujourd'hui il est plus réaliste de dire que Thierry Neuville va tenter d'aider Hyundai à ramener le titre des marques. "Je ferai le maximum lors des deux dernières courses même si je n'ai plus vraiment mon sort entre les mains."
Tout dépendra surtout des résultats de Ott Tanak...
ES18-19: Le Belge compte 10.9 de retard à trois spéciales du but
Les deux premières spéciales de la matinée n'ont pas apporté de changements dans le Top 4. Deux fois deuxième, d'abord un dixième derrière Ott Tanak, puis à deux secondes d'Elfyn Evans passant Andreas Mikkelsen pour la 5e place absolue, Thierry Neuville à continuer à attaquer pour mettre la pression sur son rival estonien. Mais le pilote Toyota est solide et ne semble pas prêt à craquer. A trois spéciales du but, il compte encore 10.9 d'avance sur le pilote Hyundai.
Sébastien Ogier de son côté a définitivement abandonné l'idée d'aller rechercher Thierry Neuville pour le gain de la 2e place (il compte désormais 13.3 de retard) et économise clairement ses pneus pour la Power Stage qui débutera à 13h18 de notre heure. Kris Meeke reste quatrième et doit encore se méfier du retour possible d'Elfyn Evans qui aurait clairement pu jouer la victoire sans une crevaison dès la 2e spéciale de vendredi.