Le Rallye d'Ypres 2020 aura bel et bien lieu dans un mois, même si, dans le pire des cas, les spectateurs devaient y être interdits, a-t-on appris aujourd'hui de bonne source.

Le club organisateur est prêt à prendre le risque financier dans l'espoir de pouvoir garder sa place au calendrier mondial et donc se rattraper dans le futur.

Si l'épreuve belge ne figure pas au premier calendrier WRC publié pour 2021, elle serait déjà sur le rang des réservistes. Et ce ne serait pas un hasard si le Rallye du Kenya, dont le retour a dû être reporté à l'an prochain, aurait été programmé du 24 au 27 juin, la date traditionnelle du Rallye d'Ypres prêt à remplacer l'épreuve africaine si cette dernière devait à nouveau être annulée pour des raisons d'ordre sanitaire. Si tout se passe bien en novembre prochain, il n'est donc pas impossible du tout que le remplaçant 2020 fasse à nouveau partie d'un calendrier 2021 qui pourrait encore pas mal évoluer en fonction de l'évolution de la pandémie.

Une crise du coronavirus ne permettant par contre pas encore de confirmer à 100% l'organisation du Rallye de Monza qui, contrairement à Ypres, ne pourrait pas avoir lieu sans la contribution financière des spectateurs. Or l'Italie est en train de suivre le mouvement et de refermer bars et restaurants. Pour combien de temps ?