Totalement imperméable à la pression, Hirvonen "dort bien" et il a bien fait rire l'assistance, jeudi, lors de la rituelle conférence de presse

LONDRES Mikko Hirvonen va tenter de conquérir, au rallye de Grande-Bretagne, son premier titre de champion du monde WRC, face à la référence suprême, Sébastien Loeb, mais s'il n'y arrive pas il retentera sa chance en 2010.

"Je n'ai pas de pression parce que c'est lui qui a cinq titres et un jour la série va s'arrêter. Alors que pour moi, c'est une première chance. Si ça ne marche pas, je recommencerai l'an prochain", a dit Mikko mercredi soir, après en avoir fini avec les reconnaissances de ce RAC qu'il a déjà remporté en 2007.
"L'année où j'ai gagné, je n'avais fait aucune erreur, du début à la fin. J'espère que je vais réussir la même chose", a déclaré Mikko. Le RAC n'est pas son "rallye préféré, parce que c'est parfois délicat à cause des conditions météo". "Mais je l'aime bien parce qu'il est très rapide, on a de bonnes sensations au volant", a-t-il ajouté.

Hirvonen, 29 ans, est toujours très calme, même quand Loeb gagne un rallye d'extrême justesse, pour une poignée de secondes. Il se console généralement en grimpant sur le podium, puis en repartant avec des points. Ses statistiques 2009 sont impressionnantes: quatre victoires, quatre deuxièmes places et deux troisièmes places, en 11 rallyes.

"La seule fois où Mikko a perdu des points, c'était de ma faute: un problème de pompe à eau en Argentine", admet Christian Loriaux, le directeur technique de Ford. "Bien sûr je ne suis pas neutre, mais je pense sincèrement que, cette année, Mikko mérite plus le titre que +Seb+. Il n'a fait aucune erreur, alors que +Seb+ en a fait quelques-unes."

Autre mérite d'Hirvonen en 2009, il a toujours cru en son étoile, même quand Loeb a enchaîné cinq victoires en début de saison. Et il en a épinglé quatre d'affilée (Acropole, Pologne, Finlande, Australie) quand Loeb a eu un petit coup de moins bien. Mais comme Mikko est fair-play, il a refusé la coupe australienne, conséquence du déclassement de Loeb.

"Personne ne pouvait prévoir que ça allait se passer comme ça. Ca va être un final fantastique. A votre place, je mettrais 50/50 sur nous deux. Mais si vous misez sur moi, je veux une part de vos gains si ça se passe bien", a souri Hirvonen avant le départ du 65e RAC.

Mikko ne laisse jamais rien au hasard et il a bien préparé son affaire en ouvrant la semaine dernière le Cambrian Rally, dans le nord du pays de Galles. Sa Focus de course portait le numéro 0, sur 70 km de spéciales: "J'ai pris confiance dans la voiture sur des routes que je connais moins bien. Ca ne pouvait pas me faire de mal".

Totalement imperméable à la pression, Hirvonen "dort bien" et il a bien fait rire l'assistance, jeudi, lors de la rituelle conférence de presse: "Je vais aller voir un docteur lundi parce que je suis vraiment très calme. Il doit y avoir quelque chose qui ne tourne pas rond là-haut !". Assis à ses côtés, Loeb a souri.

© La Dernière Heure 2009