D'un sport à l'autre, Marion Jones: une carrière sportive gâchée par le dopage et la prison

Championne universitaire avec les Tar Heels et deuxième femme la plus rapide du monde.

Marion Jones
©Scanpix code 50030-214
Est-ce parce que son enfance fut trimbalée de ville en ville, de banlieue en banlieue, chahutée au gré des hommes que sa mère rencontrait, qu’à 22 ans Marion Jones apprécie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité