Judo : le scandale du chantier du dojo francophone, qui aurait dû être terminé... il y a 4 ans !

Débutés il y a cinq ans, les travaux auraient dû durer une année. Mais ils sont à l’arrêt…

Quatre ans. Quatre ans, déjà, que les judokas francophones attendent leur dojo, à Louvain-la-Neuve, dont la pose de la première pierre date exactement du 26 mai 2015. Ce jour-là, deux ministres des Sports, André Antoine et René Collin, le président de la FFBJ, Michel Bertrand, et le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité