Quartararo fait le break au GP de Grande Bretagne

Le Français s’impose devant Rins et Aleix Espargaro, loin devant ses rivaux au championnat.

Philippe Jacquemotte
Quartararo fait le break au GP de Grande Bretagne
©AP

Marc Marquez himself l'a déclaré cette semaine : "Sans incident, Fabio Quartararo sera champion du monde cette saison."

Message bien reçu par l’intéressé qui a transformé ce Grand Prix de Grande-Bretagne en coup de maître vers le gain du titre mondial. L’envol n’a pas été parfait, c’est Pol Espargaro, auteur de la pole position, qui a pris le meilleur départ, mais le pilote Yamaha est resté calme et, comme depuis le début de la saison, il s’est appliqué, a pris le temps de se mettre dans le rythme et a entamé une remontée implacable.

"J'ai pris un bon départ, déclarait le Niçois. Mais je me suis rapidement fait dépasser par Aleix Espargaro et Pecco Bagnaia. En revanche, j'ai une grande confiance pour doubler. C'est pour cela que je ne m'inquiète plus quand je suis quatrième ou cinquième. Franchement, je ne sais pas trop quoi dire. Je ne me suis jamais senti aussi bien sur la moto. J'arrive à tout contrôler. J'aimerais que ce soit toujours comme ça, mais là je profite du moment. Quelle victoire."

La cinquième cette saison, le huitième podium, en douze courses, au moment même où Mir (9e), Bagnaia (14e) et Zarco (11e), ses rivaux pour le titre passent complètement à côté de leur sujet. De 47 points d’avance sur Mir et Bagnaia, le pilote Yamaha creuse le trou avec désormais 65 unités de plus que le pilote Suzuki, 69 et plus sur les Ducati.

Reste que la performance du jour est à mettre au crédit d'Aleix Espargaro et de sa "petite" Aprilia. Depuis le début de la saison, l'Espagnol fait des résultats solides malgré une machine moins puissante mais sans pouvoir approcher le top 3. Dimanche, il l'a fait en tenant tête à son frère sur la Honda, à Jack Miller sur la Ducati, de quoi décrocher son premier podium depuis 14 ans et le premier de son employeur : "Je le sentais, aujourd'hui c'était LE jour, et on l'a fait. J'ai bien piloté, et quand Jack m'a attaqué, je me suis dit : 'Non, c'est mon podium' . C'est un rêve pour toute l'équipe."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be