La folle course-poursuite de Kenneth Vandendriessche, vainqueur de l’Ironman de Lanzarote !

De la 21e à la 1re place, le Flandrien de 30 ans s’est offert un formidable succès.

La folle course-poursuite de Kenneth Vandendriessche, vainqueur de l’Ironman de Lanzarote !
©D. R.

Entamée à sa sortie de l’eau, la folle course-poursuite de notre compatriote Kenneth Vandendriessche (30 ans) s’est achevée aux alentours du km 30 sur le marathon de l’Ironman de Lanzarote, moment où le Belge a dépassé le Danois Petersen pour filer vers la victoire. Oui, le Flandrien a ajouté une formidable ligne à son palmarès en s’imposant, ce samedi, sur l’île réputée pour son parcours aride.

3,8 km de natation, 180 km à vélo et 42 km à pied, parcourus en 8h39’56 : Kenneth Vandendriesche a offert à la Belgique un superbe succès pour cette 30e édition, l’emportant avec 2’49 d’avance sur Mathias Petersen et… 11’17 sur Philipp Bahlke. Pour la petite et la grande histoire, notre triathlète a nagé les 3,8 km en 57’10, roulé les 180 km en 4h56’04 et couru les 42 km en 2h40’37 !

À 30 ans, le Flandrien poursuit ainsi une magnifique saison 2022 puisqu’il avait déjà décroché deux médailles : l’or à l’Euro (le 10 avril) et le bronze au Mondial (le 7 mai) de… duathlon sur moyenne distance (10 km à pied, 60 km à vélo, 10 km). Ce n’est donc pas un hasard si c’est à vélo et à pied que Kenneth a forgé sa victoire.

Sorti de l’eau en 21e position donc, juste derrière les deux autres Belges, Bart Aernouts (19e) et Victor Alexandre (20e), mais à 6’24 quand même du Danois Petersen, Kenneth Vandendriessche grignotait quatre places lors de la première transition, tout en lâchant encore quelques secondes (6’35).

Mais le Flandrien entreprit alors sa formidable remontée à vélo. Au premier chrono intermédiaire (km 37,5), il passait en 13e position, à 4’41 déjà. Mieux encore, il intégrait le Top 10, puis le Top 5 à mi-parcours vélo (4e, à 4’37 de… l’Allemand Bahlke).

Alors que Petersen récupérait la tête de l’épreuve à Bahlke, Kenneth revenait à 4’02, puis reperdait un peu de temps sur le Danois, premier au terme des 180 km à vélo bouclés en 4h56’57 (pour 4h56’04 au Belge). Lancé sur le marathon avec 5’20 d’avance sur notre compatriote, alors à la 3e place (l’Allemand Bahlke étant toujours intercalé), le Danois espérait tenir. Mais c’était sans compter sur les jambes de feu de Kenneth Vandendriessche qui, à mi-marathon, se retrouvait en deuxième place, à 2’49 ! Dans le clan belge, Bart Aernouts était alors sixième, à 14’32, et Victor Alexandre onzième, à 22’47.

Le sprintfinal était lancé entre Petersen et Vandendriessche, Bahlke perdant irrémédiablement du terrain, tout comme Aernouts et Alexandre à la lutte avec des concurrents revenus de l'arrière. Mais c'était à l'avant que tous les regards se portaient, désormais, avec un intense suspense. Après sa neuvième place l'an dernier, Kenneth Vandendriessche était bien décidé à s'offrir une victoire de prestige. Et il y est arrivé !

Pour être complet, Bart Aernouts a terminé 10e, en 9h09'14, et Victor Alexandre 13e, en 9h20'00. Côté féminin, Alexandra Tondeur a abandonné après 37,5 km à vélo alors qu'elle figurait en cinquième position.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be