Interdiction de jouer le dimanche et en soirée : ce club de padel n'en croit pas ses oreilles !

Le tribunal civil de Bruges a rendu son verdict : interdiction de jouer au padel le dimanche et en soirée.

M.Ch
Interdiction de jouer le dimanche et en soirée : ce club de padel n'en croit pas ses oreilles !
©BELGA

Mauvaise surprise à Bruges pour le club KTC Azalea. La justice a décidé qu'il était temporairement interdit de pratiquer le padel le soir et les dimanches. Ce sont les voisins qui sont derrière cette plainte concernant le bruit des infrastructures.

En raison des nuisances provoquées par les terrains et les vitres du padel, le président du KTC Azalea, Tom Vuylsteke, va devoir réduire les horaires de jeu. "Nous ne nous attendions absolument pas à cela. Apparemment, un voisin aigri peut provoquer une telle situation", déclare-t-il à nos confrères du Het Laatste Nieuws.

Installé en 1942, le KTC Azalea dispose de six courts de tennis. Depuis 2018, le dernier terrain a été transformé en deux terrains de padel, sport de raquette à la mode depuis quelques années. Un troisième terrain a même vu le jour une année après, face au succès que rencontre la discipline. Mais depuis ce troisième terrain, deux voisins ne supportent plus la pollution sonore présente la nuit et aussi en hiver, contrairement au tennis.

"Nous nous enfuyons même de notre propre maison pour être à l'aise. Ce n'est pas vivable comme ça". Dès lors, ils ont réclamé que les activités de padel soient arrêtées tant que les terrains ne sont pas insonores. Selon le juge référé, le verdict est clair : les matchs de padel peuvent être joués entre 10 heures à 19 heures. Le samedi, les matchs doivent même s'arrêter à 16 heures. Les dimanches et jours fériés, dans l'attente d'une décision complémentaire, le padel sera interdit.

Pour le président du KTC Azalea, la déception est très grande. "C'est triste pour toutes les personnes impliquées dans le club. Nous savions que quelque chose allait se passer, mais c'est ridicule. Un joueur qui a une famille ou qui travaille à plein temps peut difficilement venir jouer. Et s'arrêter à 16 heures un samedi ? C'est ridiculement tôt. Ce sont des mesures d'une grande portée, même s'il s'agit d'une décision temporaire. Nous attendons que l'affaire soit jugée sur le fond, oui. Mais cette affaire ne sera pas entendue par le tribunal de première instance avant décembre. Nous perdons donc déjà au moins six mois. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour que notre club reste viable d'ici là", explique-t-il à HLN.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be