Boxe : Canelo doit être opéré, Golovkin se prononce sur une retraite éventuelle

Les réactions des deux protagonistes après le duel de samedi.

Boxe : Canelo doit être opéré, Golovkin se prononce sur une retraite éventuelle
©DAZN

Le troisième combat entre Canelo Alvarez et Gennadiy Golovkin, samedi à Las Vegas, a permis de refermer le chapitre, long de cinq ans, d’une rivalité qui a passionné de nombreux fans de boxe. Et même si GGG a fait son âge lors de ce dernier épisode, il n’en demeure pas moins que le Kazakh installé en Californie n’a jamais été mis au sol au cours de sa carrière tout comme il n’a jamais perdu avant la limite en 45 combats professionnels (42 victoires, 2 défaites, 1 nul).

"Ses bons derniers rounds ne m'ont pas surpris. Je le connais, c'est un excellent boxeur. Je suis content d'avoir été impliqué dans trois combats contre lui. Merci beaucoup mon ami. Merci Golovkin. Merci pour tout. On a donné aux fans trois bons combats", a expliqué Canelo (58-2-2), rendant un bel hommage à son adversaire. Lequel a, lui, écrit sur Twitter : "L'amitié a gagné".

Interrogé sur ses difficultés pendant les deux premiers tiers du combat, Gennadiy Golovkin a évoqué des erreurs stratégiques, jugeant ce combat "plus tactique, comme une partie d'échecs" par rapport aux deux précédents. "Et aujourd'hui, Canelo a été meilleur. Je veux encore lui serrer la main et le féliciter. C'est un vrai guerrier ! Si vous ne reconnaissez pas cela, alors vous ne comprenez rien !" a lâché Golovkin, enterrant définitivement la hache de guerre entre les deux hommes. "Tout le monde connaît Canelo. C'est du sport de haut niveau, le pinacle de la boxe mondiale. Un coup peut mettre fin au combat. Regardez mon visage, regardez le sien. Nous sommes deux boxeurs très bien entraînés et voilà le résultat. C'était un très bon combat, un combat de qualité."

Un combat que Canelo a pris rapidement à son compte mais sans pouvoir conclure avant la fin des douze reprises. Couronne posée sur la tête, le Mexicain expliquait : "Dès le premier round, j'ai compris qu'il serait difficile de gagner avant la limite. C'est un solide combattant et ma main gauche n'est pas à 100 %, je dois me faire opérer. Je ne peux même pas tenir un verre. Mais je suis un guerrier. Je dois prendre du repos, soigner ma main et je reviendrai plus fort."

Évoquant ses projets d'avenir, Canelo Alvarez a très clairement fait d'une revanche contre Dmitrii Bivol sa priorité. À condition que le poids mi-lourd domine Gilberto Ramirez le 5 novembre prochain. "J'ai connu un moment très difficile après ma défaite contre Bivol mais j'ai été capable de revenir, en montrant de l'humilité", admet le champion des super-moyens. "Une revanche est importante pour moi, tout le monde le sait. C'est très important pour l'héritage que je veux laisser, pour ma fierté, pour mon pays, pour ma famille, pour tout. C'est très important. Je vais le battre."

Quant à Gennadiy Golovkin, il n'a pas du tout l'intention de remiser les gants au placard, certains l'envoyant pourtant déjà à la retraite après cette trilogie. "J'ai un plan, j'ai encore beaucoup de rendez-vous et d'adversaires devant moi", a-t-il assuré. "Bravo à Canelo, bravo aux fans. Souvenez-vous que je suis toujours champion en poids moyens. Je reviendrai !"

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be