Francesco Patera : “La seule ceinture qui compte, c’est celle de champion du monde”

Le poids léger se sent prêt à entrer dans la cour des très grands boxeurs de sa catégorie.

Laurent Monbaillu
Francesco Patera avec son frère et entraîneur, Biagio.
Francesco Patera avec son frère et entraîneur, Biagio. ©Laurent Monbaillu
Samedi, à Herstal, Francesco Patera a conservé, à l’issue d’un combat disputé face à l’Italien Giuseppe Carafa, le titre WBO Global des poids légers conquis en avril dernier face à l’Espagnol Samuel Molina. Une issue qui ne souffrait...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité