"L’un des meilleurs combats que j’ai vu depuis Foreman-Lyle. Purement et simplement." Comme tous les téléspectateurs du formidable duel entre l’Américain Jose Zepeda et le Biélorusse Yvan Baranchyk, le promoteur Bob Arum qui, à 88 ans, en a vu beaucoup d’autres, a été impressionné par l’intensité dramatique du combat qui s’est déroulé samedi dans « la Bulle » du MGM Grand (à huis clos donc) de Las Vegas.

Imaginez : les deux hommes sont allés au tapis à quatre reprises chacun au cours des cinq rounds de cet affrontement complètement débridé qui deviendra vite un classique de la boxe !

Opposés pour remporter le titre WBC Silver des super-légers, mais surtout pour se voir offrir une chance mondiale dans les plus brefs délais, Zepeda (32 victoires pour 2 défaites) et Baranchyk (20 victoires pour 1 défaite) n’ont pas décrété de round d’observation, le second envoyant deux fois son adversaire au sol d’emblée.

Mais ce n’était que le début d’une incroyable passe d’armes, marquée par au moins un knockdown par round, qui suscitera l’enthousiasme des commentateurs américains et qui s’achèvera quelques minutes plus tard par un K.-O. spectaculaire et la victoire de Zepeda. Très secoué, Baranchyk passera ensuite des examens à l’hôpital dont il sortira heureusement peu de temps après.

Mais quel combat ! Celui-ci est à revoir en intégralité dans la vidéo ci-dessous :