La championne du monde longue distance, malgré la récentre déception de l’Ironman du Pays de Galles, devrait être au départ du half ce dimanche aux Lacs de l’Eau d’Heure

La première édition de l’Ironlakes, triathlon half et full distance, aura lieu ce dimanche aux Lacs de l’Eau d’Heure. Un évènement qui rencontre un grand enthousiasme auprès des habitués du triple effort. Il faut dire que cela fait bien longtemps que la Belgique n’avait plus accueilli de telles distances (1,9 km de natation, 90 km de vélo et 21,1 km de course à pied pour le half et le double pour le full).

Alexandra Tondeur, marraine de l’évènement, a promis d’être de la partie. Et ce devrait bel et bien être le cas sur le half malgré la déception de son dernier week-end lors de l’Ironman du Pays de Galles, où elle fut victime d’un problème de… combinaison dans la première partie de l’épreuve.

La Stéphanoise se dit en tout cas ravie de l’engouement autour de ce premier Ironlakes.

"Je suis vraiment ravie de voir l’engouement qui est né autour de ce premier Ironlakes", indique la championne du monde longue distance en titre. "1 000 inscrits pour des longues distances en Belgique, cela prouve qu’il y a une réelle demande et une place pour une organisation de ce type, amenée à se développer sur un site qui s’y prête à merveille."

L’Ironlakes, peut-être dès 2020 et plus probablement à partir de 2021, pourrait obtenir le label Ironman, ce qui lui permettra de poursuivre sa croissance et de renforcer son attrait à l’égard des athlètes étrangers.