Le Mémorial Van Damme restera au stade Roi Baudouin

Laurent Monbaillu
Le Mémorial Van Damme restera au stade Roi Baudouin
©BELGA

Le gouvernement bruxellois a tranché : il n’y aura pas de piste d’athlétisme dans la nouvelle enceinte nationale

BRUXELLES Mis sous pression la semaine passée par Bob Verbeeck et Wilfried Meert, les organisateurs du Mémorial Van Damme, qui avaient affirmé (partant du principe que le stade Roi Baudouin serait détruit) que l’athlétisme ne pouvait être ignoré dans le projet de construction du nouveau stade national à l’emplacement du parking C, le ministre-président Rudi Vervoort et le ministre des Finances et du Budget Guy Vanhengel ont coupé court aux supputations en adoptant (enfin !) une position claire vis-à-vis du maintien d’une piste dans la future enceinte : celle-ci ne verra tout simplement pas le jour !

“Si on veut avoir un modèle rentable, qui permette la tenue d’événements et de spectacles dans de bonnes conditions, il faut respecter certaines contraintes. Et sur le plan technique, il y aura des difficultés à installer une piste d’athlétisme dans le nouveau stade”, a expliqué le ministre Vanhengel, contredisant ainsi le récent exposé de Verbeeck et Meert.

Présents ce week-end à Rabat, au Maroc, dans le cadre du meeting international Mohammed VI organisé depuis six ans grâce au savoir-faire de l’équipe du Mémorial bruxellois, les deux hommes politiques ont, donc, fait savoir à Wilfried Meert que son meeting resterait au stade Roi Baudouin jusqu’à nouvel ordre.

Avant, on peut l’imaginer, un déménagement après la destruction de l’infrastructure actuelle.

Une solution de compromis qui, d’une part, présente l’avantage de permettre à Bruxelles de proposer, à l’automne 2014, sa candidature en tant qu’hôte des Championnats d’Europe d’athlétisme de 2022, conformément au vœu formulé par les dirigeants du plus grand meeting belge, mais qui, d’autre part, risque fort d’alourdir la facture si un second stade, dédié aux autres sports que le football, devait être érigé.

Quoi qu’il en soit, Rudi Vervoort et Guy Vanhengel ont souligné que l’exemple à suivre, pour le stade national, serait celui de l’Arena d’Amsterdam, avec ses 30 millions de visiteurs en 17 ans d’existence, ou celui de son “jeune frère” à Stockholm. “On en parle depuis 15 ou 20 ans, maintenant il est temps d’avancer”, a précisé Rudi Vervoort.

Idéalement, les travaux de la nouvelle arène devraient débuter en 2016 et s’achever au plus tard en 2019. Rappelons tout de même que les autorités régionales flamandes doivent encore se prononcer dans ce dossier...


© La Dernière Heure 2013

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be