Pour Zagré, tout s’éclaire dans la Nuit

Monbaillu Laurent
20150718 - HEUSDEN-ZOLDER, BELGIUM: Belgian Anne Zagre celebrates after winning the women's 100m hurdles in a new Belgian record time at the 13th edition of the 'KBC Nacht' athletics meeting, Saturday 18 July 2015, in Heusden-Zolder. BELGA PHOTO JASPER JACOBS
20150718 - HEUSDEN-ZOLDER, BELGIUM: Belgian Anne Zagre celebrates after winning the women's 100m hurdles in a new Belgian record time at the 13th edition of the 'KBC Nacht' athletics meeting, Saturday 18 July 2015, in Heusden-Zolder. BELGA PHOTO JASPER JACOBS ©BELGA

Un record de Belgique du 100 m haies (12.71) et des perspectives qui s’ouvrent

À 25 ans, Anne Zagré a réussi, ce samedi, à Heusden la meilleure course de sa carrière sur 100m haies. Après un début de saison difficile, la Bruxelloise, améliorant son record de Belgique de 8 centièmes (12.71, +1,4) arrivera lancée aux Mondiaux.

"C’est super, je ne m’y attendais pas ! 12.71, ça fait vraiment plaisir, vu que mon record datait déjà de 2012 (NdlR : le 17 juillet 2012, à Lucerne)", sourit la sprinteuse. "Quand j’ai fait 12.91, mercredi à Liège (un chrono qui l’a assurée d’une qualification pour les Mondiaux et les JO), j’ai senti qu’il y avait mieux à faire. Un chrono dans les 12.80 était donc envisagable. Ici, lors de l’échauffement, j’étais bien sur la première haie et j’ai compris que j’avais les jambes pour faire une perf. J’étais sereine, j’ai couru libérée."

Une excellente mise en action - son principal axe de travail - et une grosse accélération à mi-course - son point fort - lui ont, en effet, permis de s’envoler, en dépit d’une concurrence internationale de qualité incarnée par l’Américaine Lolo Jones (2e en 12.92). "Ouaaaaais !" hurlait-elle encore de joie. "Je suis trop contente ! J’ai vraiment essayé d’accrocher les autres filles au départ. Je suis partie avec elles et j’ai senti que je pouvais encore accélérer. Ce n’est pas comme si j’étais toute seule dans la course, mais un peu quand même ! (rires) Cette course tombe, en tout cas, au bon moment."

Les Championnats du Monde de Pékin qui se profilent, seront, en effet, précédés par le National, dès le week-end prochain, sur une piste du stade Roi Baudouin que l’athlète de l’Excelsior affectionne. "Tout ce qu’on peut me souhaiter, c’est d’aller encore plus vite", poursuit Anne Zagré. "12.71, c’est proche des 12.60, ce serait fort. À partir de 12.65, on entre vraiment dans une nouvelle dimension. Je profite du moment, parce qu’en athlétisme il y a des hauts et des bas, mais la finale mondiale constitue le gros objectif de mon été. Cela ne va pas être facile mais je vais aborder ces championnats un peu différemment des précédents, en prenant course après par course. On verra bien !"

"Anne a connu quelques désillusions dans les grands rendez-vous, encore cette année à l’Euro en salle de Prague où ce n’était à mon sens qu’un accident de parcours, et je veux maintenant la voir franchir un cap à ce niveau-là", insiste Jonathan Nsenga, son entraîneur. "Si elle peut prendre de bons départs et s’appuyer ensuite sur la qualité de ses cinq dernières haies, elle peut prétendre à beaucoup de belles choses. Avec des chronos de 12.60, on est quasiment de toutes les finales mondiales."

Et forcément, aussi, de celle des Jeux Olympiques...

Laurent Monbaillu

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be