Peter Callahan opte pour la Belgique

L'IAAF autorise ce spécialiste du 1.500 m, "libéré" par les Etats-Unis, à poursuivre sa carrière en noir-jaune-rouge.

Laurent Monbaillu
Peter Callahan opte pour la Belgique
©DH

L'IAAF autorise ce spécialiste du 1.500 m, "libéré" par les Etats-Unis, à poursuivre sa carrière en noir-jaune-rouge.

L’athlétisme belge tient depuis cette semaine un nouveau candidat aux Jeux Olympiques de Rio ! Son nom ? Peter Callahan. Ce spécialiste du 1.500 m, qui fêtera ses 25 ans le 1e juin prochain, possède, en effet, la double nationalité belge et américaine.

Et si jusqu’ici, ce sportif a représenté les États-Unis (le pays où il a grandi, dans l’Ilinois et le New Jersey, avant de mener des études d’histoire à l’Université de Princeton puis de sciences de l’environnement à celle du Nouveau-Mexique) dans des compétitions internationales pour les jeunes (dont les Mondiaux juniors 2010) ou en meeting, il a fait le choix de porter désormais les couleurs belges et il a été libéré par les instances américaines.

Présenté à l’IAAF, la fédération internationale d’athlétisme, le dossier a abouti ce vendredi avec l’envoi d’un courriel adressé à la Ligue Royale Belge d’athlétisme dans lequel il est stipulé que l’athlète est désormais “éligible pour représenter la Belgique avec effet immédiat”. De quoi bousculer la hiérarchie nationale du 1.500m et ajouter un peu de piment dans la course aux qualifications pour les Jeux Olympiques !

Car Peter Callahan, quatrième des championnats NCAA en 2015, n’est pas dénué de talent si l’on s’attarde un instant sur ses références : le 16 mai dernier, il a, en effet, porté son record personnel à 3:37.87 (un chrono le qualifiant pour les Championnats d’Europe d’Amsterdam en juillet) tandis que son meilleur temps sur 800m est de 1:48.79. Pour rappel, le minimum pour les Jeux Olympiques sur 1.500m est de 3:36.20 et seul Pieter-Jan Hannes est descendu en dessous, l’an dernier, à Hengelo (3:35.95).

Depuis le mois dernier, Peter Callahan est, par ailleurs, affilié à l’Excelsior Bruxelles, le club champion de Belgique en titre chez les hommes. “En réalité, Peter a sympathisé avec Arnaud Froidmont, l’an dernier, lors d’un meeting à Oordegem et il l’a relancé cette année en disant qu’il était intéressé par le fait de concourir pour la Belgique. À partir de là, les choses sont allées assez vite”, explique Bruno Schroeven, le directeur sportif de l’Excelsior, qui se félicite de pouvoir compter sur une nouvelle recrue de choix.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be