Duplantis au niveau du record du monde

Le perchiste suédois a impressionné d’emblée, ce vendredi, à Karlsruhe.

Duplantis au niveau du record du monde

Armand Duplantis a fait vibrer le millier de spectateurs présents à Karlsruhe ce vendredi soir. C'est devenu une bonne habitude ! Le jeune champion olympique du saut à la perche évolue à un niveau jamais vu auparavant. Il est, en tout cas, reparti sur de très bonnes bases, en ce tout début de saison, en évoluant déjà au niveau de son record du monde dès sa rentrée 2022. Mais la barre à 6,19 m s'est refusée à lui à trois reprises, la première tentative, la plus aboutie, voyant Mondo échouer de très peu.

Précédemment Duplantis, auteur d’un concours remarquable avec des sauts réussis d’emblée à 5,71 m, 5,89 m et 6,02 m, était donc devenu le premier homme à franchir 6 m à Karlsruhe. Il l’a fait avec une facilité déconcertante, comme... à l’entraînement. Voilà qui promet pour les prochains meetings !

L’autre performance marquante de la soirée a été établie par Berihu Aregawi sur 3 000 m. L’Éthiopien s’est élancé sur des bases très rapides et a menacé le record du monde de Daniel Komen (7.24.90) pour couper finalement la ligne en 7.26.20. Soit la cinquième performance de tous les temps !

Obasuyi proche du minimum mondial

Côté belge, Michael Obasuyi a approché de 2 centièmes de seconde le minimum pour les championnats du monde de Belgrade. Auteur d’une rentrée en 7.82 il y a quelques jours, le hurdler flandrien a signé cette fois un chrono de 7.74. L’athlète de 22 ans, qui avait porté son record personnel à 7.67 il y a un an à Liévin, a pris la 6e place de sa série, remportée par le Français Pascal Martinot-Lagarde en 7.56, égalant au passage la meilleure performance de l’année avant de la battre en 7.54 en finale. Obasuyi avait, lui, terminé avec le 9e temps des engagés et n’a pas pu disputer la seconde course.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be