Dorian Boulvin, 3e des championnats de Belgique de cross : "De bon augure avant le marathon de Rotterdam"

L’athlète de 24 ans est monté sur le podium, ce dimanche, à Bruxelles avant de finaliser sa préparation pour son prochain défi.

Laurent Monbaillu
Dorian Boulvin, 3e des championnats de Belgique de cross : "De bon augure avant le marathon de Rotterdam"
©BELGA

Si le duel pour le titre de champion de Belgique de cross-country s’est rapidement résumé, chez les hommes, à un duel entre Michael Somers, le futur vainqueur, et Soufiane Bouchikhi, il y avait une dernière place à prendre sur le podium du National, ce dimanche après-midi, au bout des 10 kilomètres parcourus dans le parc de Laeken. Et c’est l’athlète du RCABW Dorian Boulvin qui a saisi l’opportunité grâce à une course bien menée, à son rythme, lui ayant permis de rattraper puis de distancer Nicolaï Saké pour s’offrir la médaille de bronze. Une surprise ?

"Oui, c'est un peu une surprise et, en même temps, je savais que ma condition était bonne", explique le Binchois. "J'ai passé 40 jours au Kenya, en altitude, de janvier à mi-février. Je suis en train de travailler pour le marathon de Rotterdam, donc j'ai fait beaucoup de travail de base et assez bien de kilomètres, sans exagérer, mais la condition de base est très bonne. Sans avoir fait énormément de spécifique, la forme est déjà bien présente et c'est de bon augure pour la suite. Ici, à Bruxelles, le parcours était relativement roulant, mais cela reste un vrai cross, assez vallonné. Clairement je préfère les tracés un peu moins boueux où on peut mettre de la fréquence dans la course."

Objectif 2h12-2h13

À cinq semaines du marathon de Rotterdam, l’athlète entraîné par Tim Moriau, qui a été encouragé par quelques-uns de ses équipiers au sein du Runner’s lab Athletics Team (Isaac Kimeli, Robin Hendrix…), a pu tirer des enseignements très positifs de cette sortie dominicale.

"Cinq semaines, c'est peu et beaucoup à la fois", sourit Dorian Boulvin. "Il reste encore beaucoup de travail. Pour l'instant, j'avale au maximum 150km par semaine, en moyenne c'est plutôt 125-130. Les trois ou quatre prochaines semaines seront les plus intenses, on va monter jusqu'à 170 kilomètres. Je me laisse un peu de marge pour le futur, il y a moyen de faire un peu plus, mais je dois encore grandir sur cette distance. Le plus important, pour le moment, c'est d'apprendre sur le marathon en vue de Paris 2024 et Los Angeles 2028."

Dorian Boulvin, 3e des championnats de Belgique de cross : "De bon augure avant le marathon de Rotterdam"
©BELGA


Aux Pays-Bas, l'objectif pour Dorian Boulvin, qui possède un record à 2h18.00 (Valence 2021), sera de s'élancer "en direction des 2h12-2h13, en fonction de ce qui sera demandé aux lièvres", indique le Hennuyer. "Je pense que j'en suis capable !"

En cas de réussite, il faudra alors voir s'il a quelque chose à attendre de l'été. "Pour l'instant, c'est compliqué de savoir dans la mesure où les critères de sélection ne sont pas encore connus. Et il faudra voir qui va aux Monde et qui va aux Europe. On sait que Bashir (Abdi) va à Eugene par exemple, donc ça libère une place en principe pour Munich, mais bon on ne sait jamais ! Et puis, il y a un gros niveau en Belgique pour l'instant. L'important pour moi, c'est de faire un bon chrono à Rotterdam et si je vais à Munich ce sera la cerise sur le gâteau. Si je n'y vais pas, ce n'est pas grave, c'est beaucoup d'expérience en vue de mes objectifs à plus long terme."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be