La nouvelle règle du relais mixte va "changer la stratégie des Belges", pas la discipline

Mardi, World Athletics a décidé d'imposer une nouvelle règle dans les courses de relais mixte (4x400 m).

Belga
La nouvelle règle du relais mixte va "changer la stratégie des Belges", pas la discipline
©BELGA

La fédération internationale d'athlétisme a décidé d'imposer l'ordre des concurrents dans la course qui était jusque-là laissé libre. Les équipes devront alterner les hommes et les femmes. Celles-ci assureront impérativement le dernier relais et donc les hommes prendront le départ. Quel effet aura cette mesure sur l'équipe belge cinquième dans cette épreuve aux JO de Tokyo l'été dernier et qui s'appuyait sur le finish redoutable de Kevin Borlée?

"Je vais déguiser Kevin en femme", a répondu en plaisantant Jacques Borlée qui coache, en compagnie de Carole Bam, ce relais. Puis, plus sérieusement, d'ajouter : "pour nous, c'est un peu dommage. C'est comme ça. J'espère qu'on aura le retour de Cynthia Bolingo (pas en 2022, NDLR). On devra changer les stratégies."

Il y a deux grands championnats cet été (Mondiaux et Euro) et il faudra donc trouver la bonne formule. Carole Bam a déjà son idée sur l'identité de celle qui devrait porter le bâton sur la ligne d'arrivée. "Camille Laus est une très bonne finisseuse. Je l'ai essayée à d'autres positions, elle n'a jamais été meilleure qu'en dernière position".

Celle qui est aussi la coach des Cheetahs regrette ce changement de règlement. "Aux World Relays de Silésie (à Chorzow en 2021), je trouvais spectaculaire de voir des garçons qui avaient 200 m de retard et revenir sur les filles, c'était beau."

Mais peut-être aussi cruel pour les femmes qui apparaissaient souvent comme des proies pour les hommes lancés derrière elles. "Évidemment quand une fille court en 52 secondes et un garçon en 45, il y a une différence", reconnaît Carole Bam. "Aussi je pense que pour qu'il y ait plus de rivalité jusqu'au bout entre les équipes c'est mieux d'imposer un ordre préétabli."

Regret aussi de la part de Camille Laus. "Finalement, ce sera moins fun. Avant on avait une certaine liberté. Parfois, les filles couraient contre les garçons. Maintenant tout le monde aura la même disposition. Du coup, ce sera comme un 4x400 m normal et je courrai contre des filles. Si je fais partie encore de cette équipe mixte et qu'on me donne la 4e place, finalement ce sera comme avec les Cheetahs, pas de gros changements."

Pour Julien Watrin, membre des Tornados et susceptible d'intégrer à tout moment "le mixte", la nouvelle règle ne va pas révolutionner la discipline. "En général, les équipes qui ne suivaient la stratégie générale étaient perdantes, donc cela ne changera pas grand-chose."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be