"Nous étions venues pour la finale et le record", contrat déjà rempli pour les Cheetahs

Hanne Claes, Noami Van Den Broeck, Imke Vervaet et Camille Laus ont assuré leur qualification pour la finale du relais 4x400 m féminin qui conclura ce dimanche à 19h55 cette 18e édition des championnats du monde en salle de Belgrade.

Belga
"Nous étions venues pour la finale et le record", contrat déjà rempli pour les Cheetahs
©AFP

Troisièmes de leur série derrière les Etats-Unis (3:28.82) et les Pays-Bas (3:29:36), les Belgian Cheethas durent attendre la seconde série pour savoir si elles allaient courir leur sixième finale internationale et la troisième consécutive après leurs 7e places tant aux World Relays de Chorzow et aux Jeux Olympiques de Tokyo l'an dernier.

Outre les deux premières de chacune des deux séries, les deux autres équipes les plus rapides pouvaient se joindre à la finale. Grâce à leur nouveau record national en 3:30.58 qui effaçait les 3:32.46 du 3 mars 2019 à Glasgow, les Cheetahs signaient le meilleur chrono des équipes nons qualifiées à la place et le 4e de matinée.

"Pour ma part, j'avais une bonne position", expliqua Camille Laus qui s'élança en 4e position dans le dernier relais. "J'avais la Britannique devant moi et c'est parfait. Je peux suivre et attaquer dans la dernière ligne droite". Ce qu'elle ne se priva pas de faire pour franchir la ligne en troisième position. "On venait pour la finale et le record et ça c'est déjà rempli."

Hanne Claes avait passé le témoin à cette même troisième place après 400 m. C'est alors en plein démarrage que Naomi Van Den Broeck a été complètement gênée par la première relayeuse néerlandaise arrêtée au premier couloir. Le temps de la contourner, elle avait perdu le contact avec la tête de la course. "J'ai été fort gênée mais après cinq secondes j'ai essayé d'oublier cela et de continuer la course sans trop perdre de temps sur les deux en tête. Puis, la Britannique m'a passée et là aussi j'ai essayé de diminuer l'écart. En finale, on peut faire mieux."

Imke Vervaet est aussi restée au contact de la Britannique devant elle. "C'est un championnat du monde et il n'y a que six places en finale. On savait que ce serait difficile, donc on est très contentes", souligna la troisième relayeuse. "J'ai couru une bonne course je crois." "Je pense que nous avons fait une belle prestation", a jugé la première relayeuse Hanne Claes, elle aussi satisfaite de sa course.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be