Meeting de Genève: que faut-il attendre de nos athlètes belges engagés?

Plusieurs athlètes en quête de belles perfs sont engagés ce samedi en Suisse.

Belgian Athletics Indoor Championships 2022
©Photo News

Cinq jours après avoir ouvert sa saison sur 400 m haies en 49.47, un chrono synonyme de minimum européen, Julien Watrin va tenter de faire encore mieux dès ce samedi après-midi au meeting de Genève. Au centre sportif du Bout-du-Monde, le sprinter de 29 ans (bientôt 30, le 27 juin) pourrait profiter de conditions optimales, cette fois, sur piste sèche, pour améliorer ce chrono. Et approcher, voire réussir le minimum pour les championnats du monde (48.90), ce qui serait un fameux exploit et un nouveau record de Belgique !

Partenaire d'entraînement de Julien Watrin, Robin Vanderbemden va, à cette occasion, enfin lancer sa saison sur 200 m. "C'est vraiment une reprise pour Robin, même s'il a remis les spikes depuis quelque temps déjà et qu'il évolue à des tempos et à des vitesses de compétition", précise son coach, François Gourmet. "Mais il ne sera pas disponible pour le 4x100 m."

Un relais masculin emmené par Kobe Vleminckx, lequel s'alignera également sur 100 m. Sur 400 m, Jonathan Sacoor devrait être en mesure d'enclencher la vitesse supérieure, même s'il a accumulé un certain retard de préparation au niveau du travail spécifique. Alexander Doom visera, lui, un premier chrono sous les 46 secondes cette saison.

Camille Laus, Naomi Van den Broeck et Imke Vervaet chasseront leurs meilleurs chronos sur 400 m, alors que Paulien Couckuyt, qui affirmait après Hengelo qu’elle se sentait de mieux en mieux dans sa course sur 400 m haies, espère descendre son meilleur chrono de l’année de manière significative. Nina Van Hespel et Margo Van Puyvelde sont également engagées dans cette épreuve. Notons par ailleurs le retour d’Anne Zagré sur 100 m haies, tandis que Rani Rosius doublera 100 m et 4x100 m.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be