Championnats européens: Cynthia Bolingo en finale du 400 m malgré un faux-départ à cause d'une... guêpe !

La Bruxelloise a signé le quatrième chrono de sa carrière en 50.83...

Championnats européens: Cynthia Bolingo en finale du 400 m malgré un faux-départ à cause d'une... guêpe !
©PHOTO NEWS

À genoux sur la piste, comme pour remercier les dieux du stade, félicitée par la star néerlandaise Femke Bol, Cynthia Bolingo a particulièrement savouré sa qualification pour la finale du 400 m. Et pourtant, elle est passée par le chas de l’aiguille quand, après bougé dans ses starting-blocks, elle reçut un carton jaune.

Et non le rouge, synonyme de disqualification…

Lancée au couloir 8, Cynthia a terminé à la 2e place, en 50.83, de cette troisième demi-finale sur le tour de piste, derrière… Femke Bol. Elle a ainsi signé un véritable exploit ! Moins heureuse, Camille Laus a, elle, hérité de la 8e place de la deuxième demi, en 54.28. Une course, un chrono à oublier au plus vite pour Camille…

Vivement le relais !

"La faute à une guêpe"

"Je veille toujours au suspense", a réagi Cynthia Bolingo avec un large sourire. "Mais le faux départ n'était pas de ma faute. Il y avait une guêpe sur moi. En fait, la guêpe tournait autour de moi. Au moment où le départ a été donné, la guêpe s'est approchée près de mon visage. Ça m'a fait perdre l'équilibre. Je pense que le jury l'a vu sur les images et c'est pourquoi je n'ai reçu qu'un avertissement et non une disqualification. Je n'ai pas été surprise par le faux départ. J'ai immédiatement compris que c'était à cause de moi."

Cynthia Bolingo a été écartée des pistes pendant une longue période cette saison en raison d'une déchirure à l'ischio droit survenue, le 26 février, aux championnats de Belgique indoor et d'une opération. Elle a donc également manqué le Mondial, à Eugene. "Je suis donc extrêmement heureuse de cette place en finale. C'était mon grand objectif. Tout le travail que j'ai fourni pour la rééducation porte ses fruits maintenant. J'étais au couloir extérieur. Je trouve cela très difficile. Mais ça a quand même marché. La course s'est bien passée. J'ai vu dans la dernière ligne droite que seule Femke Bol était devant moi et j'ai tout donné."

Camille Laus, elle, ne s'est jamais approchée d'une place en finale. La Tournaisienne de 29 ans est arrivée huitième de la deuxième demi-finale. "Je ne sais pas comment j'ai pu courir seulement dans le temps de 54.28. Je n'ai jamais été dans la course et je n'ai jamais eu le bon feeling. La fatigue d'hier joue un peu, mais c'est très décevant. Hier, après ma course, tout allait bien, mais aujourd'hui, pendant l'échauffement, je sentais déjà que les jambes n'étaient pas bonnes. En atteignant les demi-finales, j'avais déjà atteint mon objectif, mais bien sûr, j'aurais préféré quitter la compétition avec un bon chrono. Je vais bien me reposer maintenant et me concentrer sur le relais."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be