Jonathan Sacoor avant le relais 4x400m : "On peut prendre l'or, même sans Kevin Borlée"

Les Belgian Tornados seront au départ des qualifications, vendredi matin, sans Kevin Borlée, blessé.

Jonathan Sacoor avant le relais 4x400m : "On peut prendre l'or, même sans Kevin Borlée"
©BELGA

"Je pense que nous sommes capables, même sans lui, de décrocher l'or !" lance Jonathan Sacoor. Longtemps gêné par les conséquences d'une infection au Covid-19, Sacoor ne dispute pas sa meilleure saison. La semaine dernière, à Ninove, il a signé son meilleur chrono de l'année en 46.36. "J'ai pu un peu bâtir ma confiance là-dessus. La super forme n'est évidemment pas présente, mais c'est bien de disputer une course sur base de laquelle j'ai l'impression de pouvoir construire. Ma dernière ligne droite était bonne alors que c'est là que j'ai le plus souffert après mon infection. C'est encourageant."

En avril, Sacoor évoquait encore un titre individuel à Munich, mais le champion du monde juniors 2018 n'est même pas parvenu à se qualifier. "C'est la dure loi du sport. Si vous n'êtes pas parmi les trois meilleurs athlètes belges, vous n'y allez pas. Le fait qu'Alexander Doom m'a écarté de la sélection aux championnats de Belgique m'a fait mal. Mais Alexander mérite amplement sa place ici et je tiens à le féliciter. Je ne peux pas être toujours sous les projecteurs."

Le natif de Halle a également évoqué la blessure de Kevin Borlée. "Cela fait mal, mais ce n'est pas une blessure très grave. On saure le jour de la finale s'il sera capable de courir ou pas. Je pense que nous pouvons prendre l'or, même sans lui. Julien Watrin et Dylan Borlée sont en grande forme. De mon côté, je suis disponible et, si je reçois ma chance, j'espère pouvoir montrer ce que je peux apporter."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be