Kelvin Kiptum, 2h01.41 et 3e meilleure perf de tous les temps à Valence, pour son premier marathon.

Sur le très rapide marathon de Valence, le Kényan Kelvin Kiptum et l’Ethiopienne Amane Beriso ont fait sensation en remportant avec des chronos canons dimanche le marathon de Valence où l’Ethiopienne Letesenbet Gidey a échoué dans sa tentative de record du monde pour ses débuts sur cette distance.

Kiptum - Marathon de Valence 2022
Kiptum, 23 ans, est devenu le troisième athlète le plus rapide de l'histoire du marathon ce dimanche à Valence. ©D. R.

Pas attendus à un tel niveau, Kiptum et Beriso ont terminé le marathon de Valence dimanche dans des temps ultra-rapides, respectivement en 2 heures 1 minutes et 53 secondes et en 2 heures 14 minutes et 58 secondes.

Pour son premier marathon, Kiptum, 23 ans, est devenu le troisième athlète le plus rapide de l’histoire de la discipline derrière son compatriote Eliud Kipchoge, qui avait battu son propre record fin septembre à Berlin (2h01 : 09), et l’Ethiopien Kenenisa Bekele, vainqueur lui aussi à Berlin en 2019 en 2h01.41.

”Je n’arrive pas à y croire mais j’étais vraiment bien préparé”, a réagi le jeune Kényan, qui a devancé le Tanzanien Gabriel Geay (2h03 : 00) et un autre Kényan, Alexander Mutiso (2h03 : 29).

L’Ethiopien Tamirat Tola, sacré champion du monde à Eugene (Etats-Unis) en juillet, a lui pris la quatrième place (2h03 : 40) alors que les Belges, avec Pierre Denays et Justin Mahieu sous les 2h14, y ont également brillé.

La 3e femme à descendre sous les 2h15

A 31 ans, l’Ethiopienne Beriso est quant à elle devenue la troisième femme à terminer un marathon sous les 2 heures et 15 minutes, derrière les Kenyanes Brigid Kosgei (2h14 : 04 à Chicago en 2019) et Ruth Chepngetich (2h14 : 18 à Chicago en octobre).

”Je suis tellement heureuse, les conditions climatiques étaient parfaites”, a commenté Beriso.

Sous des températures en effet clémentes et peu de vent, l’Ethiopienne a amélioré de près trois minutes son record personnel. Elle avait jusqu’ici établi son meilleur chrono sur cette distance en 2016 à Dubaï (2h20 : 48).

Pour son premier marathon, Gidey (24 ans), déjà détentrice des records du monde du 5.000 m, du 10.000 m et du semi-marathon, a terminé deuxième chez les femmes avec le meilleur temps (2h16 : 49) pour une débutante.

La championne du monde du 10.000 mètres a terminé la course très éprouvée et a dû être soutenue par des membres de l’organisation pour ne pas s’écrouler après avoir franchi la ligne d’arrivée.

La Kényane Sheila Chepkirui a quant à elle pris la troisième place (2h17 : 29).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be