Fin de la garde à vue de l'athlète français Wilfried Happio suspecté d'agression sexuelle

Le coureur français de 400 m haies Wilfried Happio qui avait été placé en garde à vue mardi matin dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte à Paris après une plainte pour agression sexuelle, a été libéré dans la journée sans poursuites à ce stade, a appris l'AFP auprès de son avocat Me Anthony Mottais et du parquet de Paris.

Wilfried Happio
Wilfried Happio ©Twitter

"Wilfried Happio conteste toutes les accusations à son encontre, il a été soulagé de pouvoir enfin se faire entendre", a assuré son avocat.

Le parquet de Paris avai ouvert une enquête en début d'été à la suite de la plainte pour agression sexuelle déposée le 30 juin par une athlète de 19 ans. Elle est menée par les policiers du commissariat du XIIe arrondissement.

La plaignante dénonce des attouchements répétés qui auraient eu lieu à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep), lieu d'entraînement des deux sportifs, dans la nuit du 20 septembre 2021, au retour d'une soirée organisée par un sponsor commun.

À la suite d'une enquête interne de l'Insep, Wilfried Happio, 24 ans, n'a pas été sanctionné, avait annoncé son avocat début décembre.

L'athlète avait lui-même porté plainte après avoir été frappé au visage le 25 juin à Caen lors des Championnats de France d'athlétisme par le frère de la plaignante.

Grand espoir de l'athlétisme français, Wilfried Happio a brillé sur la piste cet été en devenant vice-champion d'Europe du 400 m haies en août à Munich, après avoir frôlé la médaille aux Championnats du monde de Eugene (Oregon) en juillet grâce à une progression chronométrique fulgurante.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be