World Athletics dévoile le processus de qualification et les minima pour les Jeux olympiques de Paris 2024

La fédération internationale reste fidèle à sa ligne de conduite récente.

 Nafi Thiam a signé son meilleur chrono en championnat sur 200 mètres.
Nafi Thiam et l'ensemble des athlètes sont fixés. ©Photo News

World Athletics, la fédération internationale d’athlétisme, a dévoilé mardi le processus de qualification pour les épreuves d’athlétisme aux Jeux Olympiques 2024 de Paris, qui a commencé depuis le 1er novembre pour le marathon. Fort de 48 épreuves, l’athlétisme attribuera ses places (905 femmes et 905 hommes) pour les JO à moitié avec un système de minima, puis pour la moitié restante sur la base du classement mondial (le “ranking”), un système privilégié d’année en année par World Athletics.

La période de qualification pour la plupart des épreuves individuelles débutera le 1er juillet 2023. Celle du 10.000 m, des épreuves combinées, de la marche et des relais débutera le 31 décembre 2022.

La fédération internationale a annoncé que la période de qualifications pour le marathon avait déjà débuté, depuis le 20 novembre.

Chaque pays pourra inscrire au maximum trois athlètes par sexe et par épreuve : les fédérations choisissent les sélectionnés lorsque plus de trois athlètes sont éligibles.

Comme déjà annoncé, l’athlétisme aux Jeux de Paris voit la disparition du 50 km marche hommes pour un 35 km marche par équipe mixte (une femme, un homme), qui comptera 25 équipes.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be