Une semaine après avoir effacé Sergueï Bubka, le prodige de la perche Armand Duplantis a été plus discret en ne sautant "que" 5,82 m pour gagner le meeting de Ligue de diamant de Doha (Qatar) vendredi et clore son année magnifique.

Le Suédois était très attendu après avoir franchi 6,15 m la semaine dernière à Rome, soit la meilleure performance de l'histoire en plein air devant la légende ukrainienne (6,14 m).

Mais alors qu'il avait passé la barre des 6 m dix fois cette année en quinze concours, "Mondo" Duplantis s'est arrêté à 5,82 m, comme ses concurrents Sam Kendricks et Renaud Lavillenie, auteur de sa meilleure performance cette saison, toutefois devancés au nombre d'essais.

Le recordman du monde (6,17 m puis 6,18 m cet hiver en salle) du saut à la perche, âgé de 20 ans, a échoué deux fois à 5,92 m avant de tenter 6 m, un nouvel échec, une fois qu'il était sûr de remporter le concours.

"Ca a finalement été une longue saison. Nous n'avons pas sauté très haut mais on a apprécié notre dernier moment ensemble", a expliqué Duplantis en zone mixte.

"Émotionnellement, j'ai vécu des montagnes russes cette année. D'abord avec une saison en salle fantastique, puis est arrivé le confinement, et enfin on a pu de nouveau sauter cet été", a-t-il résumé.

Broeders a tenté le record de Belgique

Notre compatriote Ben Broeders a terminé à la cinquième place de ce concours grâce à une barre effacée à 5m71. 

© World Athletics

L'athlète de 25 ans a débuté à 5m46, barre franchie lors de son deuxième essai. Broeders a ensuite eu besoin de trois sauts pour effacer 5m61 et 5m71. 

Après avoir fait l'impasse à 5m77, comme tous les autres concurrents encore en lice, il a tenté à trois reprises de franchir 5m82, ce qui aurait pu constituer un nouveau record de Belgique. Il a finalement échoué, terminant à la cinquième place.