Athlétisme

Le président de la LBFA Thomas Lefebvre a officialisé ce lundi le report (probablement à mai ou juin) de l’assemblée générale très attendue qui avait été programmée ce samedi 23 mars. 

En cause, le lancement d’une enquête interne indépendante relative à “l’affaire” Nafi Thiam à Berlin et dont les conclusions ne seront pas connues avant un petit moment.

Pour rappel, le RFC Liégeois, auquel émarge la championne olympique de l'heptathlon, avait vivement réagi, le 28 février dernier, à la révélation par Nafi Thiam de l'incident dont elle a été victime lors des championnats d'Europe de Berlin en août 2018. La Ligue royale belge d'Athlétisme avait menacé de la retirer de la compétition pour une question de visibilité d'un sponsor sur son maillot. 

Dans un communiqué, le club avait notamment précisé que "la LBFA pourrait tenter de regagner un minimum de crédibilité en dépêchant une enquête interne visant à identifier les décideurs et les exécutants des démarches inapropriées envers sa championne". Une idée qui avait trouvé certains relais jusque dans les hautes sphères de la LBFA et qui a donc été actée en ce début de semaine par le président Lefebvre.

Il apparaît, par ailleurs, que la tenue même de l’assemblée générale de samedi était déjà très largement compromise par un gros problème de procédure, lié au non-respect de certains délais…