Ce dimanche, Renaud Lavillenie accueillait le gratin mondial de sa discipline à Clermont-Ferrand à l’occasion du AllStar Perche. Un meeting en sport en musique composé de deux concours distincts, l’un pour les hommes, l’autre pour les femmes.

Nul besoin d’aller chercher bien loin la tête d’affiche de ce rendez-vous : épatant depuis le début de la saison, Armand Duplantis entretenait l’ambition de battre pour la troisième fois le record du monde, porté à 6,17m, puis 6,18m avant d’échouer à 6,19m à Liévin.

Le Suédois, véritable attraction du moment, a ouvert son concours à 5,65m, une barre qu’il a très aisément franchie dès le premier essai. Après une impasse à 5,80m, le Suédois se retrouvait ensuite à 5,87m, sans connaître plus de difficultés qu’à la hauteur précédente. Il choisit de faire l’impasse à 5,94m.

En franchissant 6,01m, sa troisième barre seulement de l’après-midi, « Mondo » Duplantis devint alors le premier athlète depuis Serguei Bubka en 1991 à enchaîner cinq concours à 6 mètres ou plus (la cinquième marque de l'Ukrainien avait été établie en extérieur). Réllement impressionnant ! De facilité surtout...


Ses concurrents n’étaient pourtant pas en reste avec une barre à 5,94m franchie d’emblée par... Renaud Lavillenie, très inspiré ce dimanche ! Le Français dut toutefois s’arrêter là (2e), tout comme Sam Kendricks, laissant donc Armand Duplantis seul face à son destin.

Sans surprise, l’athlète de 20 ans demanda qu’on hisse la barre à 6,19m avant de demander au public de faire « autant de bruit que possible » durant sa prise d’élan.

Au premier essai, le recordman du monde démontra qu’un nouvel exploit était largement dans ses cordes mais, en dépit d’une belle hauteur, il accrocha la barre au moment de la retombée. Les mains jointes, sur le tapis de réception, il semblait comprendre là où il avait péché. Le deuxième essai ne lui a pourtant pas souri davantage et le troisième signifia la fin des illusions. Comme le rappelait Serguei Bubka récemment, battre un record du monde n’est pas aussi facile qu’on ne le pense généralement...


On retiendra, par ailleurs, que l’Américaine Sandi Morris, très en forme elle aussi, a remporté le concours avec un saut à 4,80m, échouant à trois reprises à 4,93m.