Jamais deux sans trois, espéraient les organisateurs des 10 Km de Valence mais, cette fois, le record du monde n’est pas tombé. Battue en décembre 2019 par l’Ougandais Cheptegei (26’38) et en janvier 2020 par le Kenyan Kipruto (26’24), la référence mondiale sur la distance a certes été approchée, mais pas améliorée, ce dimanche, par le Kenyan Daniel Ebenyo qui a mis un point d’honneur à descendre sous les 27 minutes (26’57). Le Kenyan a devancé l'Éthiopien Chimdessa Gudeta (27'10) et son compatriote Jacob Krop (27'23).

Dans ce concert international particulièrement relevé avec, entre autres, le Suisse Julien Wanders (11e, en 28'14) et le Français Mahiedine Mekhissi, le Liégeois Arnaud Dely (16e) s’est offert un nouveau record… personnel, coupant la ligne d’arrivée en 28’22, soit le cinquième chrono belge de tous les temps, entre un certain Bashir Abdi (28’07/record de Belgique en 2019) et Robin Hendrix (28’22 en 2020).

De quoi bien lancer la saison de notre meilleur duathlète qui, en 2022, aura un grand rendez-vous aux Jeux mondiaux (en juillet, à Birmingham, aux États-Unis), en plus d’un Euro et d’un Mondial où il aura pour objectif de confirmer ses médailles de bronze décrochées en 2021 pour sa première année parmi l’élite.

De son côté, Thaddée Adam (MOHA) a réalisé un chrono de 29.01 (40e), soit un nouveau record personnel pour celui qui, voici quelques jours à peine, avait déjà signé 29.18 lors d'un 10 km en Espagne.

Toujours à Valence, mais du côté féminin, la course a été remportée par la Kenyane Norah Jeruto, littéralement emmenée jusque sur la ligne d’arrivée par son "lièvre" masculin (!), en 30’35, juste devant la Norvégienne Karoline Grivdal (30’38) et sa compatriote Gladys Chepkurui (30'48).