Kambundji (29 ans) a été sacrée pour la première fois de sa carrière dans un temps de 6 sec 96, meilleur chrono de l'année et quatrième de tous les temps (à égalité avec la Jamaïcaine Merlene Ottey et la Grecque Ekaterini Thanou), devançant les Américaines Mikiah Brisco (6 sec 99) et Marybeth Sant-Price (7 sec 04).

Kambundji, 3e sur la distance aux Championnats du monde en salle en 2018 et médaillée de bronze sur 200 m aux Mondiaux de Doha en 2019, a causé une petite sensation grâce à un super départ.

Elle a ainsi coiffé sur la ligne le duo américain, très performant en séries et en demi-finales, et surtout la Polonaise Ewa Swoboda, arrivée à Belgrade avec le meilleur temps de 2022 (6 sec 99). La Polonaise, restée plantée dans les starting blocks, a échoué au pied du podium (4e en 7 sec 04).