Le Conseil de la fédération internationale a amendé son règlement pour 2022 (les règles provisoires s'éteignent le 31 décembre 2021) et décidé notamment que l'épaisseur de la semelle des pointes (chaussures pour la piste) serait autorisée jusqu'à 20 mm maximum pour toutes les disciplines à partir de novembre 2024, après les prochains Jeux Olympiques à Paris, laissant le temps aux équipementiers de s'y préparer. 

Aujourd'hui les semelles peuvent atteindre 25 mm pour le triple saut et pour les courses de 800 m et plus. 
L'athlétisme international a été bouleversé par l'arrivée d'une nouvelle génération de chaussures aux semelles plus épaisses, majoritairement avec des plaques de carbone et des mousses révolutionnaires, depuis 2016 pour la course sur route et 2019 pour la piste. 
Ces nouvelles technologies, peu encadrées, ont permis une amélioration générale des performances et posé des questions d'équité entre les sportifs et de crédibilité des nombreux records du monde établis.

"L'objectif principal du groupe de travail sur les chaussures en athlétisme a été de trouver une solution à long terme à l'équilibre entre équité et innovation", écrit World Athletics dans son communiqué. 
Parmi les nouveautés du règlement, il sera désormais interdit aux athlètes de se débarrasser de leurs chaussures juste après leur compétition, en les donnant à leur staff par exemple, afin de pouvoir satisfaire un éventuel contrôle.