Céline Gautier (CS Dyle) est revenue des EYOF avec une médaille de bronze autour du cou.

Céline Gautier, l’athlète du CS Dyle, est revenue des EYOF, soit le Festival olympique de la Jeunesse européenne, avec une belle médaille de bronze dans sa valise. Médaille décrochée avec le relais 4x100m au terme d’une compétition faite de rebondissements. "On avait raté les passages lors des séries et nous avons été disqualifiées le soir. Notre entraîneur a porté un recours et, deux heures avant la finale, nous avons appris que nous allions participer à celle-ci. On y est allé sans pression, on voulait en profiter un maximum et, au final, nous décrochons cette belle médaille que nous voulions" , explique Céline Gautier.

Décrocher une médaille lors d’une telle compétition, c’est une première pour celle qui fêtera bientôt ses 16 ans. "C’est particulier car c’est tout nouveau pour moi. Ça me donne clairement envie de travailler plus pour faire mieux encore l’année prochaine."

Au niveau individuel, Céline s’est également hissée en demi-finale du 100m. Là aussi la satisfaction est de mise. "La finale aurait été un bonus, je suis donc satisfaite d’avoir atteint la demi-finale."

Le retour en Belgique, auprès de ses proches, fut une véritable fête. "Tout le monde nous attendait à Zaventem avec des drapeaux, on nous a applaudis, c’était vraiment particulier. Après, j’ai partagé ça en famille et puis avec mon entraîneur."

Avec un tel résultat , Céline Gautier peut entrevoir la suite de sa saison avec optimisme. "Je vais me reposer durant dix jours et puis je reprendrai très vite les entraînements pour préparer les Championnats de Belgique, les relais et le Memorial Van Damme. Là aussi ce sera une première pour moi. Je vis vraiment une belle année, pleine de nouvelles expériences."

La Wavrienne espère une nouvelle participation aux Championnats d’Europe l’année prochaine, avant d’autres rêves. "Cette médaille me donne envie d’aller en chercher d’autres, de participer à d’autres compétitions comme celle-là. Ce sont des moments inoubliables."